Sports : FOOTBALL / SELON MOULDI AÏSSAOUI (DG DE LA SSPA DE L’USM ALGER)
«Bouazza, Boumechra et Boualem n'iront nulle part»


La direction de l'USM Alger n'est pas prête à se désister des services de ses trois joueurs, Salim Boumechra, Hamia Boualem et Feham Bouazza, a annoncé le directeur général de la SSPA-USMA, M. Mouldi Aïssaoui.
«Bouazza, Boumechra et Boualem, n'iront nulle part. Ils continueront à défendre les couleurs de l'USMA, et tout ce qui se dit à propos d'une supposée intention de notre part de les libérer lors du mercato hivernal n'est que simple rumeur», a affirmé le responsable usmiste à la radio nationale. «Ce sont trois éléments importants sur notre échiquier, et sur qui nous comptons énormément pour atteindre nos objectifs cette saison», a-t-il poursuivi. Natifs d'Oran, les trois joueurs sont sérieusement convoités par le Mouloudia local, un club plus que jamais menacé par la relégation, et qui espère renforcer ses rangs par des joueurs de qualité pour éviter le purgatoire. «Il est vrai que nous avions reçu des contacts de la part des dirigeants du MCO, qui ont souhaité bénéficier des services des trois joueurs, mais nous ne sommes pas prêts à donner une suite favorable à leur doléance », a-t-il expliqué. En revanche, Aïssaoui s'est dit prêt à libérer un autre joueur oranais, le défenseur Farid Belabbès, au profit du MCO, «mais à la seule condition que l'intéressé accepte la transaction», a-t-il précisé. En fait, l'USMA, qui a terminé la phase aller du championnat à la 1re place, en compagnie de l'ES Sétif, mais avec un goal-average favorable pour celle-ci «ne compte pas trop chambouler son effectif en prévision de la phase retour», selon son directeur général. «Le seul joueur qui pourrait être libéré, c'est bien Belabbès. Côté arrivées, nous comptons mettre, dans les prochains jours, à l'essai des joueurs africains dans l'espoir de dénicher un bon attaquant.
«Très confiant pour la phase retour»

En dépit de la défaite concédée samedi dernier à Sétif (3-2), la quatrième des Rouge et Noir de la capitale depuis le début de cette saison, le responsable au sein du club algérois se montre optimiste quant à la suite du parcours de son team. «Je pense que notre équipe a montré un très bon visage à Sétif, en dépit des conditions extra sportives dans lesquelles elle a évolué. Nous sommes en train de noter une sensible amélioration dans sa manière de jouer, et nous sommes persuadés qu'elle sera meilleure lors de la seconde phase du championnat », a-t-il rassuré. Le club de Soustara est le favori en puissance pour s'adjuger le titre de champion, selon les observateurs, et ce au vu du très riche effectif qu'il a monté durant l'intersaison. Seulement, les coéquipiers du capitaine Lemmouchia n'ont jamais réussi, jusque-là, à imposer leur domination sur la compétition, comme le prédisaient beaucoup de spécialistes avant le début de cet exercice. «Il est vrai que tout le monde nous donnait favoris pour imposer notre loi sur les adversaires, au point où une pression terrible s'est installée sur nos épaules, mais il faut savoir que les individualités ne suffisent pas souvent pour monter une bonne équipe, il faut aussi travailler l'aspect cohésion et homogénéité, d'autant que nous avions enregistré, l'été dernier, l'arrivée de joueurs de différents horizons », a justifié l'ancien ministre de la Jeunesse et des Sports. Le départ du technicien français, Hervé Renard, à mi-chemin de la phase aller, «a été également préjudiciable à l'équipe, qui est restée sans entraîneur en chef pendant deux semaines, d’où un certain relâchement dans le groupe», a avoué le directeur général usmiste.





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/12/27/article.php?sid=127870&cid=5