Voxpopuli : VOS MESSAGES

Les cris terrifiants des vierges arrachées à leurs familles
Une invasion armée qui se solde par une occupation forcée, quelle qu’en soit la raison, est une colonisation, c'est-à-dire un cortège interminable de crimes abominables que rien ne saurait justifier, et dire qu’on est venu nous vendre le paradis ou la protection ne change rien.
Il y a d’autres moyens plus civilisés et plus humains pour prêcher la bonne parole et surtout celle de Dieu. Quant au troc de dupes qui consiste à échanger sa liberté contre une protection virtuelle, cette approche indécente s’apparente aux agissements des racketteurs et aux exactions maffieuses qui nous rappellent le joli deal que proposa l’ogresse à l’ânesse : «Je vous donnerai un SAÂ d’orge, puis je vous mangerai.» Encore cela n’est rien comparé à ce qui est exigé de nous aujourd’hui, à savoir l’oubli de tout ce qui est de nature à rappeler nos souffrances et l’injustice subie sous divers puissants anesthésiants dont l’effet s’est propagé dans le temps et l’espace ; au passage, il nous est demandé de glorifier nos bourreaux, on veut qu’on soit plongé dans la rivière de l’oubli, mais les cris terrifiants des vierges arrachées à leurs familles, écorchées vives, souillées par des quidams dégoulinants de partout nous parviennent via les sombres siècles que nous avons traversés à coups de pilules sans faire attention aux contre-indications dont les complications sont aujourd’hui criantes. Ces hurlements de suppliciés nous empêchent d’oublier les dommages directs et collatéraux, malgré les mausolées et les stèles érigés à la gloire de nos tortionnaires et dont nos enfants de passage en ces lieux se photographient à côté de ceux qu’ils croient être nos héros. Mais où sont les tombes de nos pères où voyez-vous de monuments élevés à la gloire et à la hauteur du glorieux AKSAL (le tigre) de la race des fiers guerriers qui n’acceptent pas l’esclavage et l’humiliation ou de la valeureuse reine et mère Kahina la clairvoyante pour ne citer que ceux-là… mais qu’à cela ne tienne, leurs histoires, leurs bravoures, leurs sacrifies sont ancrés en nos cœurs et nous nous ferons un devoir de les transmettre aux générations futures aux noms de tous nos miens.
Farid Boutrid

Les viandes de plus en plus chères !
Les émeutes, c'était pour l'huile et le sucre ! La viande ne figurait pas sur la liste des revendications des émeutiers de janvier ! Telle est la conclusion des députés qui ont fait une enquête sur la bouffe, mais refusent toujours une enquête sur la corruption ! Leurs prix ont augmenté, malgré les morts, les institutions brûlées... les immolations, etc. ! Alors prenez garde, si vous avez en tête de manifester pour la baisse du prix de la viande ! En Algérie, seule la CHAIRE HUMAINE a le prix le plus bas ! Plus encore, elle n'a aucun prix ! Aucune valeur !!!
Ringoliveo

Idées turques
Je vous remercie pour vos récents articles concernant les Turcs, leur politique actuelle partant de leur présence en Algérie, qui est ainsi passée à sa demande (!?) sous l’autorité de la Sublime porte. Je pense que les Turcs sont et restent des conquérants avides de possession et de butins face à un califat arabo-musulman réduit à sa plus simple expression et devant lequel ils ont gardé l’essentiel du pouvoir réel par la force militaire : ils quadrillaient BAGDAD dès la deuxième moitié du XIe siècle, les Turcs ont pris pied à Alger dès 1514 pour la protéger des incursions de la Reconquista pour demeurer jusqu’à leur départ forcé (sans trop livrer bataille, sauf pour le bey de Constantine) en 1830. Entretemps, ils ont levé l’impôt, perpétué la course, en restant à l’écart du gros de la population qui les désignait par le beylick (appellation qui à ce jour n’a pas disparu), sauf pour une minorité de familles qui leur servaient d’auxiliaires. Je pense d’ailleurs que le système laissé (bachagha, caid,…) par les Turcs a été reconduit par les Français avec peut-être quelques variantes (sinon comment les premiers conquérants français — ex. du film de Cheikh Bouaâmama — étaient déjà accompagnés de leurs… acolytes musulmans). De toute cette histoire, j’ai remarqué que beaucoup de jeunes considèrent les Turcs avant tout comme des musulmans ottomans qui sont venus dans un pays frère, d’autant que l’empire ottoman a subsisté jusqu’en 1918. Alors, on peut constater que des pans entiers de notre histoire sont complètement escamotés faisant le lit de l’acculturation, des fausses vérités et des fausses amitiés.
Mustapha Rahmani

La résistance du Sebaou
Eh bien ! La Turquie est bel est bien un pays colonisateur ! N’en déplaise aux censeurs inattendus ! Elle a commis des crimes, des assassinats, des séquestres collectifs et individuels sur des terres des Algériens ! Nos arrière-grands-parents les ont combattus dans la vallée du Sebou à commencer par Ahmed ou El Kadi et les autres villageois avec leur faible armement de fortune !
Mehdi Tamart

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable