Mardi 21 Février 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Chronique du jour
Voxpopuli
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Le rire est une chose trop sérieuse
pour en rigoler à n’importe quelle élection !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr
Réchauffement des relations entre l’Algérie et le Maroc. Rabat
fait un geste. Les Algériens bénéficieront désormais d’une réduction
de 10% sur tout achat d’une…

…Renault-Dacia fabriquée à Tanger !

Abdekka demande aux Algériennes et aux Algériens de «voter avec sérieux le 10 mai prochain». Cet appel m’intrigue tout de même un peu. Est-ce à dire qu’avant, lors des précédents scrutins, les citoyens de ce pays se rendaient aux urnes en processions hilares, en se fendant la poire, et peinaient à introduire leur bulletin dans l’urne tellement leurs corps étaient agités par les fous rires et les poilages en tous genres ? Jusqu’à aujourd’hui, les élections algériennes n’étaient-elles finalement qu’un grand show du rire, un immense bêtisier déclenchant les tapages de cuisses en veux-tu, en voilà ? Mince alors ! Que n’y ai-je participé plus souvent ! J’ai lamentablement raté des occasions uniques de détendre mes zygomatiques. En même temps, appeler aujourd’hui les électeurs à voter sérieusement, ça suppose qu’avant, ils ne l’avaient pas fait. Ce qui en soi n’est pas très flatteur pour les députés ainsi élus. Toute une assemblée de mecs et de nanas très bien de leurs personnes, payés à trente briques, alors qu’ils ont été choisis par des rigolos comme nous qui n’avons pas pris assez au sérieux le scrutin, ça fout un choc. Et y a pas que le sort des députés qui m’inquiète. Si nous n’avons pas fait preuve de sérieux pour élire les gens de l’APN, je ne pense pas que nous ayons fait preuve de beaucoup plus de sérieux lors des élections présidentielles. Eh oui ! Mais alors…. Ô ! Mon Dieu ! Qu’est-ce que je viens de découvrir, là, à l’instant, avec effroi ? La double intronisation d’Abdekka au château serait le fruit d’un manque de sérieux flagrant de notre part, d’une blague, d’un bizutage de potaches ? Plus effroyable encore ! Comment un monsieur qui n’a pas été élu sérieusement peut-il lui-même appeler les électeurs à faire preuve de sérieux aujourd’hui ? C’est pas sérieux, non ? Ou alors, c’est un peu plus subtil que cela, un brin plus compliqué que ne veut bien l’admettre mon petit cerveau. Boutef’ a bien conscience que jusque-là, les élections, les siennes comprises, c’était plutôt vidéo-gag. Et là, il souhaiterait tourner la page du rire et en ouvrir une nouvelle qui s’écrirait à l’encre noble de notre sérieux enfin retrouvé. C’est exaltant ! C’est même passionnant. Sauf que d’ici au 10 mai, redevenir des gens sérieux pour des cancres comme nous qui n’avons connu que le pouffage de rire, je pense très … sérieusement que ça va être un peu court, voire impossible à réaliser. On ne se débarrasse pas aussi vite de ses fous rires emmagasinés depuis 50 ans. Mais, promis ! Pour les prochaines élections, pas celles du 10 mai, mais les présidentielles, je m’engage personnellement à faire preuve d’un sérieux à toute épreuve. Juré ! Craché par terre ! Si je mens, je vais en enfer. Hi ! Hi ! Hi ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 4430

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site