Voxpopuli : CHRONIQUE D’OTTAWA
Démarquons-nous de ces zombies


Notre société banalise le crime, tolère les agressions de tous genres et même les insultes contre les morts après avoir malmené les vivants. Après les décès de personnalités, on remarque sur le net et particulièrement sur les formats électroniques de nos journaux des commentaires purement intégristes.
Le pays doit se doter d'une loi concernant les nouvelles technologies et l'identité numérique pour sévir contre ces sans-scrupule qui ne respectent ni les morts ni les vivants, ces fils de harkis que le colonialisme protège et va même jusqu'à poursuivre tous ceux qui les traitent avec les termes qu’ils méritent (traître, collabo, etc.). Qu’est-ce qu'on reproche au défunt le général en retraite Mohamed Lamari ? Le fait qu'il soit mort à Tolga et pas à Paris ? Le fait qu'il ait démissionné dans un pays où on ne démissionne jamais ? Ou le fait qu'il fût l'ennemi numéro un de ceux qui ont voulu mettre l'Algérie à feu et à sang ? Pour les cyber-révolutionnaires, on a vu ce que vous avez fait, des milliers de marches sur Facebook, des milliards de pétitions demandant l'ingérence dans les affaires du pays et des centaines de révolutions alors que dans la vraie vie, l'Égypte vient de démasquer un financement occulte d'associations de pseudo-défenseurs des droits de l'Homme et en Algérie le même scénario a été mis à nu, entre autres par Madame Hanoune, vous étiez où en 1992 ? Vous étiez où quand l'Algérie a failli sombrer dans le chaos ? Les vrais Algériens ne s'inspirent pas de Facebook ou de Twitter, un peu plus moins de BHL mais de Ben Boulaïd et Amirouche, si ces derniers ont songé à faire la révolution sur le net on serait encore colonisés par la France. Le prophète Mohamed (QSSL) a laissé un Hadith qui a son pesant d'or : «Si tu n'as pas honte fais ce que tu veux.» Je demande aux vrais Algériens de condamner avec fermeté cette culture de la haine importée par des sans-scrupule qui prétendent être musulmans, nos valeurs amazighes nous ont appris comment respecter tout le monde, démarquons-nous de ces zombies qui font de notre beau pays un enfer et une fin du monde.
Habbib

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable