Société : SIDI BEL-ABBÈS
27 familles des habitations vétustes écartées du relogement interpellent le wali


27 familles de la ferme El Korm, située sur la route menant vers la localité de Boukhanefis, à la périphérie de la ville de Sidi Bel-Abbès, ont, dans la journée de dimanche, interpellé le wali dans une pétition, sur leurs conditions d’occupants d’habitations vétustes menaçant ruine.
Selon le texte de la pétition, ces 27 familles, qui occupent des habitations datant de l’ère coloniale, ont été, en 2007, recensées par la daïra en vue d’être relogées dans le cadre du programme Résorption de l’habitat précaire (RHP) dans des logements sociaux participatifs. Dans l’attente de ce relogement depuis de longues années, ces familles se sont vu, selon eux signifié par cette même daïra qu’elles ne sont pas concernées par une opération de ce genre, vu que leurs habitations actuelles se trouvent en dehors du territoire de la zone urbaine. Les signataires de la pétition, déçus, vu, disent-ils, que des blocs d’immeubles aient été réalisés à moins de 100 m de leurs habitations, donc faisant partie de la ville de Sidi Bel-Abbès, interpellent le wali pour se pencher sur leur cas et résoudre leur problème de mal-logés.
A. M.

Un bijoutier accusé d’escroquerie écroué
Suite à plusieurs plaintes au niveau de la première Sûreté urbaine de Sidi Bel-Abbès, de la part de clientes se disant escroquées, la police a arrêté un bijoutier qui a été placé sous mandat de dépôt dernièrement. Selon les déclarations des victimes, celles-ci remettaient des bijoux cassés pour réparation au mis en cause, qu’elles ne revoyaient jamais, malgré les multiples allers et retours chez ce bijoutier. Ce dernier aurait vendu le bien des victimes.
A. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable