Actualités : Poste avancé de la Protection civile sur l’autoroute

Les fameux relais avec tous les services d’accompagnement des usagers de l’autoroute, (sécurité, secours, repos, dépannages…) commencent à voir le jour.
La direction de la Protection civile de Aïn-Defla vient d’installer un poste de secours au niveau de l’échangeur de Bourached, situé à 12 km du chef-lieu de wilaya de Aïn-Defla, et ce, indique-t-on, pour raccourcir au maximum les délais d’intervention en cas d’accident, car, comme tour le monde le sait, plus l’intervention des secours est rapide plus sont grandes les chances de sauver des vies humaines. Ce poste est chargé de couvrir, côté Est, le tronçon Bourached/Khemis Miliana sur 31 km, et côté ouest, Bourached/Tiberkanine sur 35 km. Ce poste fonctionne 24h/24 avec 30 agents, à raison de 10 éléments par équipe, sous l’autorité d’un officier. Il est doté d’une ambulance médicalisée, d’un camion anti-incendie et des moyens de communications nécessaires. Il s’agit-là, bien entendu, d’équipements prélevés à partir des unités opérationnelles en attendant une dotation probable de la direction générale. La nécessité de ce poste s’est imposée d’elle-même eu égard aux nombre important d’accidents sur cet important axe routier où la circulation ne cesse de se densifier et où, hélas, le code de la route n’est pas toujours respecté. En effet, rien que pour le premier semestre en cours, les services de la Protection civile sont intervenus sur cet axe dans 171 accidents qui ont fait pas moins de 420 blessés et 8 décès. Durant les 24 premiers jours de ce mois de juin, il a été enregistré 11 accidents ayant fait 21 blessés. Cependant, force est de constater que la rapidité de l’intervention pour sauver des vies humaines ne suffit pas dans beaucoup de cas car les services de la Protection civile de Aïn-Defla ne comptent aucun médecin urgentiste dans leurs rangs. Par ailleurs, dans le but d’améliorer la rapidité d’intervention au maximum, il a été mis en service un n° vert (appel gratuit), le 14, à former à partir d’un téléphone mobile pour entrer en contact avec centre opérationnel qui, à son tour, mobilisera l’unité la plus proche.
K. O.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable