Voxpopuli : À toi, Boudiaf !

J'aimerais rendre hommage tout d'abord à tous ceux et à toutes celles qui n'ont pas oublié et/ou qui refusent d'oublier tous ces hommes tombés pour la démocratie, la justice et la liberté, en ce mois de juin, un mois qui a vu des hommes de principe et de vaillants soldats de la liberté et la démocratie tomber, un mois de recueillement et de deuil.
Je rends hommage en cette date symbolique à tout le peuple algérien qui un jour a vu le dernier espoir de la démocratie, l'étincelle éclatante de la liberté et de la fraternité retrouvée, succomber sous les balles de quelques charognards assoiffés de pouvoir et du sang des nobles. Pour toi grand monsieur qui a su un jour dire qu’il ne faut jamais baisser les bras et la tête devant l’injustice et l’oppression, pour toi Boudiaf qui a payé au prix de ton sang et ton âme un rêve aujourd'hui brisé et perdu à jamais celui de voir enfin l’Algérie revenir entre les mains de ceux qui l'ont libérée. Je prie Dieu le Tout-Puissant qu'Il puisse t’ouvrir les portes du paradis et que ta place soit entre celle des anges et des nobles, car sache une chose et sois sûr que dans nos cœurs, dans le cœur de tout Algérien et Algérienne, ton nom restera gravé à jamais et qu’il résonnera toujours et tonnera avec celui de la liberté. Repose en paix, grand Monsieur. L’Algérie de tes rêves est notre objectif à nous.
Yacine TEK «cheguevara»

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable