Actualités : MAHREZ LAMARI, PRÉSIDENT DU CNASPS :
«L’ONU doit mettre fin à l’entêtement du Maroc»


Lors d’une rencontre de solidarité avec le peuple sahraoui organisée hier à Alger, les présents ont lancé un appel aux Nations unies pour que «soit mis un terme à l’entêtement du Maroc et que soient appliqués les mécanismes de protection des droits de l’homme dans des territoires occupés».
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - «Les Nations unies doivent prendre leurs responsabilités. EIles doivent mettre un terme à l’entêtement du Maroc», a déclaré, hier, Mahrez Lamari, président du Comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui en marge de la rencontre de solidarité avec le peuple sahraoui. Les participants ont tenu à réaffirmer leur soutien à la lutte pacifique engagée au niveau des territoires occupés. Les membres du comité ont expliqué de ce fait «qu’au moment où l’Algérie célèbre le cinquantième anniversaire de son indépendance, il y a lieu de rappeler qu’elle a de tout temps soutenu les mouvements de libération et réaffirmé sa fidélité aux idéaux de Novembre et son attachement aux droits des peuples à disposer d’eux-mêmes ». L’Algérie soutient donc la décolonisation de l’Afrique, a précisé Mahrez Lamari. Une cinquantaine de représentants de la résistance sahraouie étaient présents hier à l’hôtel Dar Diaf à Bouchaoui (Alger). «Ils sont venus avec une seule voix réaffirmer leur attachement à la légalité internationale et la continuité de la lutte jusqu’à jouir de leur libération», a déclaré le président du comité algérien de soutien au peuple sahraoui. Ont aussi participé à la rencontre des étudiants africains faisant partie d’une délégation de différentes nationalités venus réaffirmer «leur détermination à soutenir une Afrique libre et indépendante jusqu’à ce que le colonialisme soit totalement banni du continent», ont annoncé les présents. «Nous souhaitons la paix et la stabilité dans ces pays opprimés. Il s’agit aussi pour nous de soutenir le peuple sahraoui dans son droit à l’autodétermination », a souligné Mahrez Lamari, mettant en évidence la situation vécue au niveau des territoires occupés sans que les pays membres des Nations unies prennent leurs responsabilités pour autant. «L’assistance a pris aujourd’hui bonne note du fait que le peuple sahraoui combat dans la légalité. Il poursuivra sa lutte avec tous les sacrifices exigés, et ce jusqu’à la libération totale de la RASD», a affirmé le président de la CNASP. A aussi assisté à la rencontre le ministre des Territoires occupés, Mohamed Ould Akik, ainsi que qu’Ibrahim Ghali, ambassadeur de la RASD à Alger. Pour leur part, les représentants de lutte tels que la sœur du chahid Saïd Dember ainsi que l’ancienne détenue Guelimia El Yazidi, évoqueront leur calvaire au cours des dernières années notamment au niveau du lieu de détention de Ghadès, dans la région de Ouarzazet où Gulimia El Yazidi a été emprisonnée pendant onze ans.
F.-Z. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable