Actualités : LE BONJOUR DU «SOIR»
Troisième mi-temps au Mali ?(2)


Par Maamar Farah
«A défaut de prendre le pouvoir ici où l’ANP les empêche de réaliser leurs rêves, les voilà qui nous encerclent petit à petit. Quand donc aurions-nous ce droit — qu’ont les autres — d’intervenir hors de nos frontières pour assurer notre propre sécurité ?», écrivions-nous dans cet espace même le jeudi 5 avril.
Il semble, selon TSA, qui cite une source gouvernementale algérienne anonyme, qu’une intervention militaire au Nord-Mali n’est plus exclue ; évidemment, «elle sera l’ultime recours» après des négociations et une concertation avec les pays du champ. Ce serait une action dirigée exclusivement contre les groupes terroristes, dont certains sont financés par le Qatar ! Certains «droitistes de l’homme» — heureusement pas tous ! — vont hurler et les partisans d’«occupons-nous d’abord de nos affaires» vont rugir. Ils auraient voulu voir débarquer l’Otan pour soutenir une révolution algérienne menée par le sinistre BHL ! L’attentat de Ouargla a sonné comme un ultime avertissement : ou nous agissons vite ou ils vont transformer l’Algérie en nouvelle Syrie (des transports d’armes, d’explosifs et peut-être de révolutionnaires «khorotos» transitent actuellement par le Sud Tunisie, venant de Libye !).
maamarfarah20@yahoo.fr
«La dernière goutte est celle qui fait déborder le vase.»
(Proverbe français)

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable