Sports : LUTTE
Il était une fois Mohamed Benhilal


Formé à la salle de lutte d’El- Biar, Benhilal Mohamed dit «Moh le boxeur» a laissé un grand vide depuis son décès le 24 novembre 1996 à l’hôpital de Koléa, suite à un problème d’insuffisance rénale.
Ayant honoré les couleurs nationales durant presqu’une dizaine d’années, sous la férule du coach national Chouider Yacine, secondé par des techniciens soviétiques. Ses anciens coéquipiers le regrettent encore car, pour eux, il était toujours disponible et présent, que ce soit en stage ou en compétition officielle. Ses coéquipiers le considéraient comme un frère et même, c’était un bout-en-train. «Avec lui, on ne voyait pas le temps passer lors de nos stages soulignent-ils. Célibataire ? Mohamed était issu d’une famille simple avec deux frères et une sœur. Sa famille ainsi que ses amis et anciens coéquipiers souhaitent que l’APC Oued Koreiche (daïra de Bab El-Oued), la FALA, le COA et le MJS ne l’oublient pas à travers la commémoration de sa disparition.
M. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable