Sports : TRANSFERT
Feghouli répond à l’intérêt de MU et Man City


Titulaire au FC Valence, Sofiane Feghouli attire les plus grandes écuries européennes. L'international algérien passé par Grenoble leur a répondu.
Avec 3 buts et une passe décisive en huit matches toutes compétitions confondues, Sofiane Feghouli (22 ans) est l’un des moteurs d’un FC Valence de Mauricio Pellegrino qui se cherche encore. Dans ce contexte délicat, les performances de l’international algérien (6 sélections, 2 buts) ne passent donc pas inaperçues. Il suffit de lire les quotidiens sportifs espagnols, qui l’annoncent à Manchester United, Tottenham ou Manchester City, pour s’en convaincre. Le milieu offensif, lui, s’est dit imperméable à toutes ces rumeurs. « Vous savez, je ne suis pas quelqu’un qui prête forcément attention à tout ce qui se dit même si pour l’ego, ça peut parfois m’intéresser. Je sais que si je travaille bien, on dit de bonnes choses et si je travaille mal on dit de mauvaises choses. Les rumeurs, ça fait partie du jeu, mais ça ne me perturbe pas personnellement «, a-t-il lâché avant d’insister. « J’ai déjà assez de problèmes à régler sur le terrain et des solutions à trouver. Je bosse, je me casse la tête sur le terrain et cela me suffit. Les à côtés du football, je ne les maîtrise pas, je laisse donc le soin à mon conseiller de s’en occuper et il le fait très bien parce que c’est son métier. Moi, c’est le terrain», a-t-il confié. Et s’il se concentre seulement sur le football, c’est qu’à Mestalla, toutes les conditions sont réunies. D’ailleurs, il pourrait même y prolonger. «A Valence, je me sens super bien, j’ai tout pour progresser et réussir. Je suis dans un grand club, je joue la Ligue des champions tous les ans. C’est donc clair que je souhaiterais y rester. Ça fait peu de temps que les discussions ont commencé entre le club et mes conseillers. Les choses suivent leur cours naturellement et moi je n’y prête pas attention, je préfère travailler tout simplement. Je sais que si je suis bon, le club va vouloir me renouveler le bail, si je ne suis pas bon, ça sera plus difficile. Je dois donc garder toute mon énergie pour bien faire mon travail, le reste viendra naturellement. Les intérêts, l’argent, la carrière, tout ça dépend de mon rendement sur le terrain», a lancé l’ancien Grenoblois, lucide. Motivé à l’idée de s’inscrire sur le long terme au sein du club ché, il a affiché quels étaient ses objectifs. «Bien sûr que j’aimerais gagner des titres avec Valence. C’est d’ailleurs notre objectif cette année. Aujourd’hui, le trophée le plus accessible c’est la Coupe du Roi, mais on fera tout pour être le plus haut dans le classement du championnat. La saison dernière, on n’est pas passé loin de gagner l’Europa League et la Coupe du Roi, cette saison, on peut y arriver surtout que nos supporters attendent cela depuis pas mal d’années. C’est le moment pour moi de commencer à étoffer mon palmarès et je veux le faire ici à Valence», a-t-il confié.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable