Dimanche 23 décembre 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Voxpopuli  
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


         Actualités
LE BONJOUR DU «SOIR»
Les lièvres de la forêt élyséenne

Par Maamar Farah
A une question d'un journaliste l'accusant d'être un dictateur, Poutine a répondu : «Si j'étais dictateur, je n'aurais pas respecté la Constitution et j'aurais postulé à un troisième mandat successif. Je ne me serais pas retiré pour être Premier ministre...» Cette réponse m'a fait réfléchir : alors, l'autre, serait un dictateur ?
Suite...


YAHIA GUIDOUM, CHEF DE FILE DES REDRESSEURS DU RND, AU SOIR :
«Pour nous, Ouyahia n’existe plus»

Entretien réalisé par Badredine Manaâ.
On le disait affaibli par la maladie. Pourtant, le Yahia Guidoum qui nous reçoit au quartier général des contestataires du RND d’Ahmed Ouyahia semble avoir retrouvé une seconde jeunesse. Nommé coordinateur national du mouvement de redressement au début du mois de novembre dernier, il a réussi à rallier à sa cause la plupart des cadres du parti, à commencer, dit-on, par la quasi-totalité des ministres RND. Une crédibilité qu’il doit à son parcours au sein du parti et même en marge, lorsqu’il a été écarté des instances par l’actuel secrétaire général. Une formation politique dont il a grandement pris part à la création. Des témoignages rapportent en effet que Yahia Guidoum, alors ministre de la Santé du gouvernement Sifi, a été le premier à suggérer au président Zeroual, en pleine réunion du Conseil des ministres, de lancer une nouvelle formation politique à même de faire contrepoids au FLN de Abdelhamid Mehri, fer de lance, en cette période-là, du traité de Sant’Egidio. Connu pour son franc-parler, l’homme réitère dans cet entretien sa détermination et celle de ses compagnons à faire tomber celui qui a trôné sans partage sur ce parti depuis 1999.
Suite...


ACCORD ANSAR DINE-MNLA
Le pacte évitera-t-il le pire ?

La résolution rendue jeudi par le Conseil de sécurité de l’ONU, par laquelle il autorise une intervention militaire au Mali, semble avoir adouci absolument les mœurs guerrières d’Ansar Dine et du MNLA. Terguis, l’un comme l’autre, les deux mouvements ont scellé vendredi à Alger, sous les feux de la rampe, un accord d’entraide. Une commune attitude de rejet de l’intervention armée étrangère. Suite...


ILS EXIGENT D’ÊTRE PRÉSENTS À LA TRIPARTITE
Les syndicats autonomes créent une confédération

Les syndicats autonomes reviennent à la charge. Sept d’entre eux annoncent la création de la Confédération des syndicats autonomes (CSA) et exigent à l’unisson d’être présents à la tripartite. Suite...


L’ANP en ratissage au sud de la wilaya de Tizi-Ouzou

Les suites de l’arrestation de Salah Gasmi, le responsable de la propagande djihadiste de la zone 2 d’Al-Qaida au Maghreb, au début de la semaine dernière ne se sont pas fait attendre (Voir Le Soir d’Algérie du mardi 18 décembre). Suite...


TLEMCEN
Une nouvelle confédération pour le secteur du bâtiment

La naissance de la confédération patronale du BTPH était attendue depuis longtemps par les divers opérateurs économiques, spécialisés dans le BTPH. Suite...


FLN : LES CONTESTATAIRES REVIENNENT À LA CHARGE
«Le maintien de Belkhadem est une menace pour le pays»

Les membres contestataires du comité central du Front de libération nationale ne lâchent pas prise. Hier encore, ils s’en sont violemment pris à Abdelaziz Belkhadem, à travers un communiqué incisif signé par le coordinateur du mouvement de dissidence, Ahmed Boumehdi. Suite...


SELON LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE
L’adhésion à l’OMC n’est pas contraignante

L’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) n’est pas contraignante, selon le ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Suite...


RETRAIT D’AÏT-AHMED DE LA TÊTE DU PARTI
Le FFS survivra-t-il à l’après-Aït Ahmed ?

La question que d’aucuns se sont instinctivement posée une fois l’information du départ d’Aït-Ahmed de la tête du plus grand parti d’opposition connue, est de chercher après la capacité du FFS, à travers son actuelle direction tant décriée, à survivre à l’après son chef charismatique. Suite...


HAMLAOUI AKKOUCHI :
«Honte aux baisemains !»

Le secrétaire général d’El Islah, Hamlaoui Akkouchi, a assimilé le «faste» réservé par Abdelaziz Bouteflika au président français François Hollande lors de sa dernière visite en Algérie aux «extravagances auxquelles s’adonnaient Ismaïl Al Khedioui avec Napoléon III». Suite...


CANCER DU SEIN DANS LE MONDE ARABE
Les spécialistes coordonnent leurs efforts

L’Algérie enregistre près de 9 000 nouveaux cas de cancer du sein par an. 3 000 parmi eux décèdent. L’âge moyen des femmes concernées varie entre 45 et 49 ans. Un âge que les spécialistes qualifient de «très tôt». Suite...


 

Dernier sondage
Pensez-vous qu’avec son retrait du FFS, Hocine Aït Ahmed n’influencera plus les décisions du conseil national de ce parti ?   
Oui : 30,88% 
Non :
60,75 %  
Sans opinion: 8,37%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site