Périscoop : Une tablette et des recharges téléphoniques

La direction du Centre commercial et parking du Hamma (Alger) fait l’objet d’un scandale qui risque d’éclabousser plusieurs personnes. En effet, cet organisme public a acquis des centaines de recharges chez un opérateur téléphonique.
Pour quel motif, d’autant que les responsables bénéficient de lignes téléphoniques GSM en post-payé ? De la même manière, cet organisme a acheté une tablette sans facture juste avec un «bon ne comportant ni TVA, ni numéro de registre du commerce, ni une quelconque immatriculation fiscale ». Cette anomalie est connue depuis des mois par les responsables hiérarchiques de cet établissement qui n’ont rien fait jusqu’ici. Un comportement passible de poursuites judiciaires au vu de l’article 47 du code pénal.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable