Sports : FOOTBALL
COUPE D’ALGÉRIE SENIORS (16es DE FINALE)
Clap de fin pour quatre géants, au moins !


Dame coupe revient au pas de charge. Avec de nouvelles intentions et des certitudes. Après avoir envoyé en enfer la JS Saoura, essuyée par le spécialiste de la compétition, l’USMA en l’occurrence, les seizièmes de finale doivent constituer une halte plus dramatique pour cette pseudo-élite du football.
La faute à des mains supposées innocentes qui ont tiré au sort des affiches coupe-gorges, à l’instar des classiques MCA-JSK et CRB-JSMB et des inédits CSCUSMBA et USMH-MCEE. Soit pas moins de quatre formations de la Ligue 1 qui doivent faire leurs adieux à cette édition dès la seconde phase éliminatoires. Ceci en espérant que d’autres caprices ne viennent assombrir le ciel des grands aux pieds d’argile.
M. B.

MC ALGER
Le poids des absents
Le Mouloudia d’Alger veut bien finir son année 2012. 3e ex-æquo avec l’USMA au classement de la L1, l’équipe mouloudéenne se doit, pour ce faire, de passer l’écueil de la JSK, demain à l’occasion du sommet des seizièmes de finale de l’épreuve populaire.
Un rendez-vous que les Vert et Rouge ont préparé, pour une fois, dans la sérénité malgré quelques petits pépins d’ordre médical dont souffrent deux de leurs éléments-clés, Babouche et Ghazi. Le premier est touché à l’œil tandis que le second souffre d’une élongation à la cuisse. Pour autant, si Ghazi est out pour la confrontation de ce vendredi, le capitaine mouloudéen est incertain. A ce duo, il faudrait ajouter Bachiri (suspendu) et Moumen (affairé par des problèmes familiaux). Sur un plan purement technique, le staff technique composé de Menad, Zemiti et Aït- Mouhoub a mis l’accent depuis la reprise des entraînements, lundi, sur le respect des consignes. «Il faut d’abord que nous gagnons à Tizi-Ouzou. Vendredi, ce sera un autre match et il faut l’aborder avec le sérieux requis», ne cessait de répéter Djamel Menad à ses joueurs. Un message que Djallit et compagnie semblent avoir saisi en promettant de faire le nécessaire pour passer cette épreuve ô combien délicate. «C’est un match opposant deux équipes qui semblent reprendre leur forme après un mauvais démarrage. La JSK est un ensemble qui se respecte. Elle a ses moyens et nous les nôtres. Nous avons prouvé face à l’USMH qu’il faudrait compter avec nous cette saison. Le match de coupe est certes différent dans la mesure où l’enjeu est une qualification au prochain tour et que tout se jouera, peut-être, sur un détail. Mais nous sommes conscients de nos forces et nous allons tout entreprendre pour donner de la joie à nos nombreux supporters», a assuré, quant à lui, le buteur mouloudéen, Mustapha Djallit. La direction du Mouloudia n’a pas manqué, de son côté, de motiver le groupe en annonçant une forte prime en cas de qualification. Mardi, les joueurs ont touché les primes des matches gagnés face au CAB, l’USC (en coupe) et l’USMH.
M. B.

JS KABYLIE
Des raisons d’y croire
L’heure est aux bilans de mi-saison, et comme dans tous les clubs, à la JSK, la réflexion est engagée sur ce qui doit être entrepris pour la suite immédiate. Une succession dans une grande mesure tributaire de ce à quoi aboutira l’aventure des Canaris en Coupe d’Algérie, parce que pour le championnat, l’affaire est pliée. Dès lors, l’on comprend toute l’importance prise par ces retrouvailles avec le Mouloudia que d’aucuns qualifient de finale avant l’heure.
On peut imaginer qu’il ne déplairait sans doute pas aux Kabyles de clore leur navrante moitié de saison sur une note bien plus réjouissante, avant de s’en aller réparer tout ce qui n’a pas marché. Il n’y a pas à dire, la JSK, depuis le retour de Nasser Sandjak, est sur une courbe plutôt ascendante, même si, quand on voit comment Rial et ses camarades évoluent, il n’y a pas de quoi pavoiser. Mais sur un match, notamment de coupe, il y a matière à s’attendre à quelque chose de plus réjouissant. Même une qualification sans que la manière y soit, contenterait plus d’un dans l’entourage de la JSK, surtout qu’en face ce sera le Mouloudia, ce bon vieux rival qui, il y a à peine quelques semaines leur a valu une bien mauvaise surprise alors que l’on pensait que les Canaris sortaient d’une crise de résultats. De la revanche dans l’air, donc, mais auprès des supporters, l’on se demande quelle réplique proposeront Hanifi et compagnie à ce Mouloudia qui respire la grande santé. Interrogation lancinante du fait, surtout, qu’avec cette JSK cuvée 2013, on ne sait plus vraiment à quoi s’attendre, tellement ses performances sont déroutantes. A Tizi-Ouzou, en tous les cas, l’on est convaincu au moins d’une chose : ce match face au MCA devrait constituer l’occasion rêvée pour les joueurs de se faire pardonner de la triste moitié de saison qu’ils viennent de boucler. De quoi fouetter leurs ardeurs, parce que MCA ou autre, en réalité, tous les clubs se valent. Reste à savoir si sur le terrain, les hommes de Sandjak sauront étaler les qualités et surtout l’envie de se révolter pour entrer de plain-pied dans un autre cycle que celui dans lequel ils étaient embourbés depuis un moment déjà.
M. Azedine

CS CONSTANTINE
Aller le plus loin possible
Après avoir bénéficié d’un repos de quarante-huit heures à l’issue du choc face au leader sétifien, les coéquipiers de Griche ont repris le chemin du stade avec en ligne de mire, Bel-Abbès, le futur adversaire en coupe d’Algérie.
Une rencontre que les Constantinois ne veulent en aucun cas perdre d’abord par le fait qu’ils évolueront à domicile et ensuite afin de rééditer le parcours de la saison passée où ils sont arrivés en demi-finale. C’est dire donc que les coéquipiers de Bezzaz ont pris goût à l’épreuve populaire où ils caressent le doux rêve de ramener le trophée dans la ville des Ponts. La mobilisation est quasi générale au sein des troupes où l’on aura remarqué une détermination farouche lors des séances d’entraînement. Ce qui dénote du sérieux des Constantinois dont la mission ne sera guère aisée face à cette équipe de Bel-Abbès qui n’aura rien à perdre. Plus préoccupés par la peu reluisante place occupée au classement de la Ligue 1, les gars de la Mekerra évolueront sans pression aucune lors de cette rencontre de Coupe, dont le résultat représentera peu pour eux. C’est justement à ce niveau que réside la difficulté pour un CS Constantine tenu de faire le spectacle et d’assurer le résultat. Avec un effectif pratiquement au complet, les Constantinois aborderont certainement la partie avec la rage au cœur, comptant, comme à l’accoutumée, sur la patte magique de Bezzaz, le sens inné du but de Boulemdaïs et la seconde jeunesse de Griche, l’homme fort à l’heure actuelle de l’arrière-garde des Vert et Noir. Avec un public en or comme les Sanafir, il est certain que le CSC possède un atout supplémentaire et de taille qui constituera, comme à son habitude, ce douzième homme connu et reconnu à travers le pays. Du spectacle, il y en aura certainement dans les travées du stade Hamlaoui et ce qu’il faudra espérer seulement, c’est que les vingt-deux acteurs en feront de même sur la verdoyante et magnifique pelouse de Hamlaoui Stadium.
Abdou B.

Srart
Vendredi 28 décembre (15h)
CSC-USM Bel-Abbès
MCO-IRB Hadjar
CA Batna-MO Béjaïa
JSM Chéraga-Hamra Annaba
ESS-NRB Touggourt (huis clos)
NA Hussein Dey-AB Merouana
MB Rouisset-ASO Chlef
MCA-JS Kabylie (16h).
Samedi 29 décembre (14h)
CR Belouizdad-JSM Béjaïa
WA Tlemcen-JJ Azzaba
USMAB-IB Mouzaïa
CC Sig-USM Alger
USMB-CABB Arréridj
USM Harrach-MC El-Eulma
OMA-CRB Aïn Fekroune
ASAM-AS Khroub.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable