Dimanche 10 mars 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas
Voxpopuli
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


La justice en marche !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com

Grogne dans les travaux publics. Des travailleurs du secteur
interpellent le ministre Amar Ghoul. Fallait bien que quelqu’un…

… l’interpelle un jour, celui-là !

Indiscutablement, il y a consensus là-dessus : dans l’affaire Sonatrach, la justice «va aller loin, très loin». On ne cesse ne nous le répéter depuis quelques heures. On nous souligne même au marqueur gros et gras le fait qu’un magistrat algérien se soit déplacé en Italie pour un «échange d’informations» avec ses homologues italiens. En votre compagnie, ici même, quotidiennement, nous suivons ce formidable périple pédestre entamé tout récemment par la justice algérienne. Souvenez-vous ! L’autre jour, nous réagissions déjà au fait que des sources crédibles aient annoncé que la «justice algérienne avait fait un pas en direction de Khelil». Aujourd’hui donc, il se confirme que ce n’est pas seulement un pas qui aurait été accompli, mais carrément plusieurs. Eh oui ! Forcément ! Pour aller loin comme annoncé, un pas, un seul, même en direction d’une cible comme Khelil ne suffirait pas. Il faut plusieurs pas. Alignés les uns après les autres. Et sur la durée. Sinon, si c’est juste plusieurs pas sur une courte distance, ça ne sert à rien. Ce n’est sûrement pas comme ça que l’on peut aller loin. Très loin ! J’espère juste que le magistrat envoyé en Italie est un bon marcheur. Parce qu’à voir et à entendre les bruits qui commencent à circuler sur l’absence de convention d’extradition entre les Etats-Unis et l’Algérie, conjugués au fait que Khelil disposerait de la nationalité américaine, je pense que les magistrats algériens vont devoir non seulement marcher longtemps, aligner des milliers de pas, mais en plus le faire en des directions multiples. L’Italie, ça va encore. C’est à côté ou presque. Mais les Etats-Unis ? Imaginez un peu la tête du pauvre juge algérien arrivant à pied aux States, exténué et à qui un confrère de Manhattan annoncerait sur un ton très mondain «Sorry, Mister Khelil est citoyen américain non extradable ! ». On se retrouverait, en plus d’un gros pataquès, avec autant de résultats «probants» qu’avec l’espoir de voir Moumène Khalifa debout dans un prétoire algérien. Mais en même temps, il ne faut pas voir tout en noir. Peut-être que Khelil échappera aux fourches XXL de la justice algérienne, mais cette dernière aura tout de même gagné. En santé ! Ses juges auront marché. Ils auront avancé de plusieurs pas. Ils seront effectivement allés loin. Très loin. Et une justice qui marche, qui va loin, c’est tout le contraire d’une justice immobile. En quoi ça va faire avancer l’affaire Sonatrach ? En rien, peut-être. Mais la marche algérienne, elle, va s’en trouver relancée. Rappelez-vous : cette discipline athlétique n’a plus rien gagné depuis Abdelwahab Ferguène sur le 20 km marche. Ça remonte à loin tout ça. A l’âge d’or de Sonatrach ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L..

Nombre de lecture : 3959

Dernier sondage
Pensez-vous que Vahid Halilhodzic a choisi la meilleure sélection possible en vue du match qualificatif contre le Bénin ?
Oui : 42,76%
Non : 40,27%
Sans opinion : 16,97%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site