Lundi 24 juin 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Kiosque arabe
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : LES GRANDS MOULINS BELGHITH VEULENT CÉDER LA FORMULE À TOUS LES OPÉRATEURS
Comment gagner un demi-milliard de dollars sur les importations de blé tendre


La Chambre de commerce de la wilaya de Souk-Ahras a organisé, jeudi dernier une journée d’étude sur le thème «la baguette de pain, le meunier, le boulanger et le consommateur».

Cette journée s’est déroulée en association avec la Direction du commerce, le Syndicat des boulangers et les Grands Moulins Belghith. Les associations locales des consommateurs ont aussi été invitées. L’Algérien, avec 500 baguettes consommées annuellement, est le plus gros consommateur mondial de pain. Malheureusement, à l’exception des moulins étatiques et de quelques privés, l’industrie meunière algérienne est en majorité composée de moulins de diagramme court produisant une farine de qualité médiocre et à faible rendement en pâtons de pain (450 pains à partir d’un quintal de farine) Cette situation provoque des dangers pour la santé du consommateur : risque de diabète, d’ulcère d’estomac, de cancer de côlon et une augmentation de la facture d’importation du blé tendre. Les tests de panification, conduits en présence de la radio locale, des représentants de la Direction du commerce et des représentants des médias, ont démontré que le rendement de la farine Belghith en pâtons de pain est de 545 baguettes. Le responsable des Grands Moulins Belghith, certifié ISO 9001, détendeur du prix de la qualité de la farine en 2007, à Rome, a déclaré que le diagramme de production a été mis au point par son équipe d’ingénieurs avec la collaboration de la société japonaise Satake et du plus grand meunier mondial Allieds Mills et qu’il n’existe ni au Maghreb ni en Europe, à l’exception de quelques minoteries du Royaume-Uni. Le député de la wilaya de Souk-Ahras, Hacène Laribi, ayant pris connaissance de cette innovation, a adressé une lettre au ministre de l’Agriculture en avril dernier pour l’inviter à prendre connaissance des progrès technologiques atteints par Belghith dans l’industrie de meunerie dans le but d’utiliser les montants importants consentis par le Trésor à la mise à niveau des Moulins Eriad pour la production d’une farine de bonne qualité et à fort rendement en pâtons de pains, provoquant ainsi la réduction de la facture de blé tendre importé pour un milliard de dollars tous les deux ans. De même que la facture peut être réduite sensiblement si l’OAIC revoit son cahier des charges pour la distribution des quotas de blé tendre de manière à encourager les minoteries produisant des farines à fort rendement de pain.
R. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site