Samedi 3 aout 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Contribution
Lettre de province
Entretien
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


03 Août 2013
25 Ramadan 1434

Ville
Imsak
Iftar
Alger
04:05
19:55
Oran
04:25
20:07
Constan
03:53
19:41

 



Mortels compromis !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Benbitour l’a promis ! S’il est élu président, il éradiquera toutes les…

… casseroles !

La loi dit «privation du droit à repasser l’examen pour une durée de 5 ans». Les autorités ont réduit le délai légal. Elles ont coupé la poire en deux. Même si, là, elles l’ont carrément sectionnée aux trois quarts ! Au prix où est la poire en Algérie, je pense que les bonnes pommes dans cette affaire, ce sont les enfants et parents qui n’ont pas triché au bac. Plus pervers que cela, il y a cette culture de l’arrangement coquin qui prend des allures de mode de gouvernance officiel. T’as triché au bac. La loi dit que tu dois prendre 5 ans. Eh bien, nous, on ne t’en donne qu’un. Tu t’es accaparé illégalement le trottoir pour en faire un parking payant. C’est passible de peines prévues par la loi. Et bien, nous, on te légalise ton parking sauvage, on institue une commission avec plein de mecs et de nanas bardés de diplômes et de cheveux gris et on leur ordonne de plancher sec sur une structuration de ce hold-up des trottoirs et des espaces de la collectivité, la confection d’une carte professionnelle, un badge stylisé beau comme tout et on attend la prochaine phase, celle où il faudra aussi payer des mecs badgés pour pouvoir emprunter en piéton le trottoir. Tu viens à un procès, tu reconnais que tu a commis des actes non prévus dans la nomenclature réglementaire, tu ajoutes même que si tu l’as fait, c’est parce que, finalement, tu as juste manqué d’intelligence, et nous, on te bombarde super-ministre. Tu as été les yeux et les oreilles d’un pays hostile, pour ne pas dire ennemi, tes échanges énamourés avec l’ambassadeur de ce pays ont été enregistrés aussi clairement que la pastille sur le front, et nous, on te propulse Premier ministre et super-ministre en alternance généreuse. Et je pourrais multiplier à l’envi les exemples de cette culture du compromis mortel. Libre aux gens du Palais et de ses annexes de couper la poire en deux, de faire toutes les misères et les perversions possibles et imaginables aux fruits. Ils peuvent même les couper en quatre, si ça leur chante. Faut juste rappeler une chose : une société de droit ne se construit pas sur des dérobades, des déculottages en série et des marches arrière enclenchées tout le temps à fond. L’Algérien, au début des années 80, était foncièrement allergique à la ceinture de sécurité, en voiture. Aujourd’hui, il la porte Bla Djeddou. Et s’il se prescrit rigoureusement à cette loi de la circulation routière, ce n’est sûrement pas parce qu’on lui a proposé un jour un deal, un compromis. Du genre, tu peux te sangler avec ta ceinture entre 22 heures et 7 heures du matin, le reste du temps, tu peux t’en passer. Non ! Mille fois non ! On lui a dit «tu veux conduire ta guimbarde ? Voilà le tarif : ceinture de sécurité obligatoire en toutes circonstances! » Vous pensez que ça n’a rien à voir ? Réfléchissez un peu, tout de même. Si je sais que je risque à coup sûr 5 ans d’interdiction de bac, sans aucune possibilité d’aménagement de ma peine, je puis vous assurer que je réfléchirais à deux fois avant de sortir mes antisèches. D’ailleurs, aurais-je seulement des antisèches sur moi ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3514

Dernier sondage
Pensez-vous que la 3G
sera effectivement
opérationnelle en Algérie,
en décembre 2013 ?

Oui :16,38%
Non :79,82%
Sans opinion : 3,8%


Saha Ramdankoum

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site