Samedi 14 septembre 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


L’addition que je n’aurais jamais dû faire !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Dernière minute ! L’article 88 enfin actionné par…

… Abdekka contre les autres candidats à la présidentielle !

D’abord, cette secousse sismique de force non encore calculée mais qui semble énorme. Elle aurait été enregistrée aux Etats-Unis. Dès l’annonce du remaniement du gouvernement algérien, un extraordinaire rire a éclaté et a secoué tout le pays d’Obama. L’épicentre aurait été localisé avec précision : le domicile de Chakib Khelil. Il a de la chance, lui, de pouvoir encore rire. Parce que moi, très honnêtement, j’ai de moins en moins envie de me fendre la poire. Pas parce que Abdekka vient de se mitonner une équipe de campagne aux petits oignons. Non, pensezvous. C’est l’aspect le plus prévisible de ce remaniement. Pas plus d’ailleurs que la nomination de Belaïz et de Louh à l’Intérieur et à la Justice. Ceux qui exigeaient à cor et cris de la transparence pour les présidentielles de 2014 sont aujourd’hui servis ! Ah ! De la transparence avec les deux Tayeb, il va y en avoir. Comment te dire ? Une transparence très transparente. De la transparence algérienne, bien du terroir. Une transparence responsable et patriotique à souhait. Le «Tayeb-Band», je lui fais confiance. Avec lui, nous pourrons voter tranquilles, il s’occupera de tout, comme d’hab’. Non, en fait, moi ce qui m’a coupé l’envie de rire à l’énoncé de ce remaniement-maison, ou plutôt de ce remaniement-Palais, c’est une addition. Une simple addition. Les deux plus hauts personnages du pays – que les présidents de l’APN et du Sénat m’excusent s’ils ne figurent pas à mes yeux dans ce classement – cumulent à eux deux près de… 160 ans d’âge. Ya bouguelb ! Le châtelain et son responsable des armées alignent béatement plus d’un siècle et demi au compteur ! Et là aussi, comment te dire ? De savoir juste ça, de m’endormir le soir en ayant fait cette addition, je t’avoue que je fais des cauchemars, que mes nuits sont agitées. Quand tu te glisses sous ta couette en ayant la certitude que ceux qui te gouvernent et sont appelés de par leurs hautes fonctions à devoir prendre des décisions capitales très vite, parfois dans l’urgence, sont relativement jeunes, en bonne santé et alertes comme doivent normalement l’être tous les dirigeants de cette envergure, ça va, tu dors bien, quand même. Tu peux même te permettre de ronfler un p’tit chouïa. Mais quand tu t’allonges dans ton lit, que tu fermes les yeux avec la prétention à un sommeil réparateur avec en toile de fond ceci : les deux plus hauts personnages de ton pays culminent à plus de 160 ans d’âge, je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai des insomnies terribles. Et des frayeurs existentielles encore plus terribles. Tellement, que j’en fume du thé pour rester éveillé à ce cauchemar bicentenaire qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Pensez-vous que Bouteflika
va postuler pour un quatrième mandat ?

Oui :52,98%
Non :42,67%
Sans opinion : 4,35%


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site