Samedi 5 octobre 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Honni soit qui mal y pense, sagement
debout autour d’un fauteuil roulant

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Le ministre Messahel veut connaître le tirage des
journaux. J’en connais qui…

… se font tirer très cher !

Maintenant qu’il l’a dit, je suis rassuré ! Définitivement rassuré ! Sellal, Premier ministre technocrate selon Saïdani —lui-même premier percussionniste systémique — a déclaré d’une voix claire, audible et entendue par tous à Tébessa : «Nous ne pensons pas aux urnes !» Ce genre d’affirmation, ça vous change la vie. Et pas qu’à vous ! ça bouleverse jusqu’aux lois de la nature. Le renard qui passe des heures, posté aux abords du poulailler, ne pense bien évidemment pas aux poules et à leur chair tendre. Il est juste là parce qu’à cette place, l’herbe est plus épaisse, l’odeur du mucus plus enivrante et, par-dessus tout, parce qu’il y a de la lumière dans le poulailler, les gallinacés faisant la bamboula. Il est comme ça, le renard ! Toujours partant pour une teuf d’enfer ! D’ailleurs, en ce sens, il ressemble beaucoup au chat. Oui, parce qu’on a tendance à dire que le chat est un animal intéressé, calculateur et sournois. Faux ! Cliché, stéréotype et taratata ! Vous pensez que le chat suit le vendeur de sardines et sa charrette juste pour pouvoir de temps à autre se choper un poisson qui tomberait par terre ou qui serait lancé généreusement par le vendeur ? Que nenni ! Légende urbaine que tout cela ! Le chat suit la charrette du poissonnier parce qu’il tient à surveiller le cours du poisson en Algérie. Il veut ainsi être aux avant-postes pour savoir si le prix de la sardine de Zemmouri ou de Aïn Témouchent flambe ou s’effondre. Parce que le chat sait qu’il sera consulté lors de la prochaine tripartite et qu’il devra alors présenter un plan national de relance de l’activité pêche et dérivés halieutiques. Le félin est prévoyant et sérieux dans ses engagements, d’où donc sa présence assidue aux abords immédiats de la charrette. Par ce côté-là, le chat ressemble d’ailleurs beaucoup au… bon, en même temps, on ne va pas non plus se taper toute la ménagerie, n’est-ce pas ? Un renard fêtard et un chat économiste, ça devrait vous suffire pour comprendre qu’il faut se méfier des lieux communs, des raccourcis et des apparences. En haut, dans le Palais et ses douves plus ou moins éclairées, on ne passe pas tout son temps à ne penser qu’aux urnes. Non ! On passe aussi son temps à penser aux commissions «indépendantes» de surveillance des élections, au nombre de meetings à organiser, aux enveloppes de biffetons à distribuer, aux ordres de passage des poètes laudateurs, aux affiches et aux dépliants à confectionner ou encore au taux final à communiquer d’ores et déjà au Conseil constitutionnel afin qu’il commence dès aujourd’hui à consolider. Y a pas que les urnes dans la vie, n’est-ce pas ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Pensez-vous que l’entraîneur national de football devrait faire confiance à Belfodil pour le match aller du dernier tour qualificatif au mondial ?

Oui : 61,55 %
Non : 21,01%
Sans opinion : 14,44%


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site