Lundi 14 octobre 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Ce pays d’«en haut» où aucun grand
champion ne s’est jamais illustré !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Grave crise financière à Al-Jazeera sur fond de réduction
drastique des budgets. Maintenant, la chaîne en est réduite
à rédiger ses news sur des…

… bouts de feuille 21/27 !

En se retirant de la course à la succession d’Ouyahia à la tête moustachue du RND, Benbouzid aurait déclaré : «J’ai reçu des appels d’en haut !» Cette déclaration n’a pas été confirmée. Elle n’a pas été infirmée. En attendant le mécanisme simple de la confirmation ou du démenti, moi, je ne peux pas faire comme si rien ne s’était passé, je ne peux pas non plus faire semblant de regarder ailleurs tout en sifflotant lâchement. Je pense que le moment est venu de se pencher, et de se pencher sérieusement, sur cette question cruciale : dans un pays où les ordres et les coups de fil pleuvent d’en haut, comment se fait-il que la discipline escalade et alpinisme soit aussi pauvre en résultats et en performances ? Tout le monde ou presque indique systématiquement un «en haut» d’où tout se gère, tout se règle et tout se régente. S’il existe un «en haut» ou des «en haut» aussi vertigineux de pouvoir assumé et de capacité à décider pour l’ensemble, il serait logique alors que l’Algérie figure parmi le gotha mondial de l’alpinisme. Pourtant, dans les faits, non ! Vous entendrez toujours qu’une expédition internationale vient de vaincre le versant nord de l’Annapurna en moins de 23 heures et 59 minutes, en plein hiver et dans le blizzard, mais lorsque vous vous intéressez à la composante de cette cordée multinationale, vous découvrez qu’aucune Algérienne ou Algérien n’en fait partie. C’est une anomalie dans un pays qui vénère autant tout ce qui vient d’en haut. C’est même une incongruité ! Au Kenya ou en Ethiopie, l’altitude naturelle des lieux de naissance, puis d’entraînement des athlètes de demi et de fond font que ces pays trustent les titres en athlétisme. Pourquoi alors l’Algérie, pays par excellence de l’«En Haut» ne perce pas les cimes de l’escalade et de l’alpinisme mondial ? Nous avons la chance inouïe de bénéficier d’un pic magique, un sommet de la décision téléphonée, pourquoi n’en profitons-nous pas pour développer la discipline alpinisme chez nous ? Je suis sûr que si vous posiez la question au citoyen lambda, dans la rue, il vous répondrait qu’il aime la grimpette et que l’escalade est même son lot quotidien. Alors ? Que fait la fédération algérienne d’escalade et sports associés ? Que fait le ministère des Sports ? Ne me dites pas qu’eux aussi attendent un ordre téléphoné d’en haut ? Je fume du thé et je reste éveillé… en bas, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Etes-vous d’accord avec la décision de l’ENTV
de diffuser Burkina Faso-Algérie malgré le refus d’Al Jazeera de vendre les droits de ce match ?
Oui : 70,07%
Non : 27,59 %
S. opinion : 2,23 %


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site