Samedi 4 janvier 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Soirmagazine : ATTITUDES
Rupture


Par Naïma Yachir
[email protected]
A 48 ans, ce vieux garçon a décidé d’enterrer sa vie de garçon. La future épouse est vite trouvée. Une ancienne connaissance de sa vieille mère. Une fille de bonne famille, la trentaine, instruite, docile ; elle est toute indiquée pour rendre heureux le tout dernier. Mohamed savourera, et pourquoi pas, les délices des fiançailles.
Des sorties en couple, des dîners dans les grands restaurants, il faut dire que Mohamed aime la bonne chair et possède un goût raffiné de la cuisine, et aime la faire partager à son alter ego. Elle est heureuse de se pavaner avec lui, un homme qui ne compte pas ses sous pour faire plaisir à sa dulcinée. Mohamed avoue que Salima ne lui déplaît guère, et qu’en fin de compte, sa mère a fait le bon choix. La date du mariage est fixée. Notre couple peaufine les derniers préparatifs avant le jour J.
Fatigué d’une journée interminable de lèche-vitrine, Mohamed invite Salima à dîner chez lui. C’est dans la cuisine qu’il la conduit. «Ici, c’est mon royaume. J’adore les plats biens mitonnés de ma chère maman. Et je souhaite que l’élue de mon cœur prenne la relève. Ma mère se fait vieille, elle a droit à un repos bien mérité.» Salima, visiblement gênée, fait mine de n’avoir rien entendu, change vite de sujet et prétexte une migraine. Mohamed tout attentionné lui suggère d’aller se reposer au salon. «Et dire que j’allais te proposer de nous mijoter quelque chose : histoire de tester tes connaissances culinaires», lance-t-il en riant. Entre-temps, Mohamed cassera quelques œufs et fera une omelette aux oignons, qu’il garnira de persil haché.
Le repas fut vite avalé et Salima, rouge de honte, ne fera aucun commentaire. Mohamed l’accompagnera chez elle, et tout au long du trajet il ne cessera de lui répéter combien il aime la table bien garnie et rêve des festins que sa bien-aimée lui préparera. Ils se quittent en se donnant rendez-vous pour le surlendemain. Il l’appellera au téléphone et sa première question fut :
- Au fait, que feras-tu au déjeuner aujourd’hui ?
- Rien de spécial, je vais envoyer mon jeune frère nous chercher un poulet rôti.
- Tu préfères les repas de gargote à un plat fait maison ?
- Disons que ça va plus vite, et surtout il n’y a pas de cassement de tête. Chez nous, ça se passe comme ça, si ce n’est pas la volaille ce sont les sandwichs.
- il vous arrive quand même de cuisiner.
- Rarement, pour ne pas dire jamais. C’est ma mère qui s’occupe de cela. Et puis de toi à moi, je déteste faire à manger. Je trouve que c’est une perte de temps. Et puis, je crois que j’ai de la chance de tomber sur un homme qui le fera à ma place !
Mohamed n’en croit pas ses oreilles. Il raccroche, le visage déformé par la colère. Fou furieux, il se dirige droit vers sa mère. «J’ai changé d’avis, je préfère ma vie de vieux célibataire endurci. Débrouille-toi pour rompre cette relation.»

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site