Dimanche 5 janvier 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Société
Contribution
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : ABDERRAHMANE BELAYAT DÉCIDÉ À CONVOQUER UNE SESSION DU COMITÉ CENTRAL
Saâdani acculé, Bouteflika oublié


Les membres du Comité central du FLN envisagent de tenir une session extraordinaire, annoncent-ils dans un communiqué de presse rendu public hier. Ils dénient à Amar Saâdani le statut de secrétaire général du Front de libération nationale et rejettent la motion de soutien à un quatrième mandat en faveur de Abdelaziz Bouteflika adoptée le 16 novembre 2013.
Tarek Hafid - Alger (Le Soir)

La convocation d’une session extraordinaire du Comité central du FLN se précise. Dans un communiqué de presse rendu public hier, des membres de cette instance annoncent la tenue imminente d’une réunion du CC. «Nous faisons part de notre décision de convoquer une session légale du Comité central, en vertu des textes fondamentaux du parti et des lois de la République (…) afin de mettre terme définitivement à toutes les violations et les complots», indique ce communiqué rédigé au terme d’une rencontre organisée vendredi et signé par le coordinateur du Bureau politique Abderrahmane Belayat.
Contacté au téléphone, Belayat a confirmé la détermination des cadres du FLN à tenir cette session extraordinaire. «Nous n’avons pas encore arrêté de date précise, mais la convocation du Comité central interviendra dans quelques jours», souligne-t-il. Selon lui, la collecte de signatures n’est nullement «nécessaire». «Nous considérons que le poste de secrétaire général du FLN est toujours vacant.
Les attributions que me confère le statut de coordinateur du Bureau politique me permettent de convoquer cette session. Il est vrai que nous avons lancé une opération de collecte de signatures dans le but d’avoir une vision en termes d’adhésion. Il est important de savoir si les membres du Comité central adhèrent à cette initiative. Et je dois dire, qu’il y a un soutien pressant.»
Le communiqué d’hier annonce également le rejet de la réunion du CC organisée par Amar Saâdani le 16 septembre dernier à l’hôtel El-Aurassi. «Nous estimons que la rencontre de l’Aurassi n’est qu’une étape du fait accompli qui avait conduit à la nomination illégale de Amar Saâdani à la tête du parti.»
Il est important de rappeler qu’en ce samedi 16 décembre, les membres du Comité central qui avait pris part à cette rencontre avaient fait de Abdelaziz Bouteflika le candidat du FLN à l’élection présidentielle d’avril 2014. L’option d’un quatrième mandat est, de fait, rejetée.
«Cette question sera débattue et tranchée par le Comité central», a indiqué, diplomate, Abderrahmane Belayat.
T. H.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site