Jeudi 9 janvier 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


L’Algérien qui révolutionna les règles de la physique !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
L’arrêté préfectoral interdisant les spectacles de …

…Saâdani n’a toujours pas été signé !

Messahel vient de révolutionner la physique. Les lois de la physique telles qu’enseignées jusque-là aux quatre coins de la planète. Et pour présenter sa nouvelle théorie, le ministre de la com’ a procédé à une démonstration clé en main. Quand j’écris «clé en main», il faut vraiment lire «clé en main». Ce n’est pas un jeu de mot, un effet de style ou une pitrerie cynique de ma part. Non ! Debout, devant une porte entrebâillée, Messahel a déclaré «l’ouverture de l’audiovisuel est irrémédiable !» Et dans le même temps, en parfaite synchronisation avec ses paroles, le ministre a introduit sa clé dans la serrure de la porte entrebâillée et l’a fermée d’un coup sec. Vlan ! C’est en cela que c’est révolutionnaire ! Le mouvement, le déplacement physique de deux forces contraires est unique, novateur, jamais montré ni démontré en public. Ouvrir avec la bouche une porte que l’on ferme avec la main, à double-tour à l’aide d’une clé rouillée, empruntée pour quelques heures au musée du Dey. En fait, si tu te penches un peu sur ce pur moment de physique, sur ce délicieux instant scientifique que tous les grands chercheurs nous envient déjà, tu vas commencer à comprendre, les choses, certes compliquées au départ vont s’éclaircir petit à petit. Ce qu’a fait Messahel, c’est un peu comme si j’étais médecin, et t’ayant examiné, ayant constaté chez toi tous les signes d’une anémie, je t’ordonnais de manger plus, tout en bouclant avec un cadenas ton frigo et en murant ton appartement afin que tu ne puisses pas sortir faire tes courses et t’alimenter. C’est kif-kif ! L’extraordinaire expérience tentée devant nous tous par le ministre équivaudrait à offrir à un peintre plein de talent un magnifique chevalet, une superbe boîte de gouache, des crayons, de belles toiles blanches, de lui demander de laisser s’exprimer tout son art avec cet outillage, tout en ordonnant à un bourreau caché derrière le chevalet de couper les deux bras et les deux jambes de l’artiste avec un cimeterre. Les deux jambes, c’est — on ne sait jamais — au cas où le peintre rebelle dans l’âme essaierait malgré tout de peindre avec ses doigts de pieds ! Ne riez pas ! Je l’ai déjà vu faire par un artiste vietnamien. C’était un sujet diffusé en fin de JT, le JT de l’ENTV, bien sûr. Le seul dont je dispose pour le moment, puisque, je vous rappelle que la porte de l’audiovisuel ouverte par la bouche de Messahel a aussitôt été fermée par sa main armée d’une clé féroce. Pour sûr que je vais attendre avec impatience la cérémonie des Nobels. Celui de physique ne devrait pas nous échapper en 2014. Merci qui ? Merci Daddy ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que les clubs de football professionnels vont appliquer le plafonne -ment de salaires des joueurs ?
Oui : 13,18%
Non : 79,03%
S.Opinion : 7,79%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site