Mercredi 5 février 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Contribution
Tendances
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : MÉDICAMENT
Quelle image pour le générique ?


Pour nombre d’exposants, le Salon international de la pharmacie et de la parapharmacie permet de travailler l’image de marque du générique en Algérie. Un produit longtemps mal appréhendé par les patients.
Rym Nasri - Alger (Le Soir)
La 8e édition du Siphal, Salon international de la pharmacie et de la parapharmacie en Algérie, a ouvert hier, ses portes à Alger.
Une cinquantaine d’exposants, laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et prestataires de services, ont pris part à ce rendez vous annuel qui se poursuivra jusqu’à demain.
Qualifiant son laboratoire de leader du générique en Algérie, le superviseur commercial du laboratoire El Kendi, Sofiane Otmane Telba, assure que les préjugés par rapport au médicament générique tendent à disparaître.
«Le générique a confirmé son efficacité. Actuellement dans le top 5 des laboratoires en Algérie, deux d’entre eux sont leaders de générique dont El Kendi», dit-il. Il rappelle ainsi la large gamme commercialisée par son laboratoire notamment en cardiologie, neuropsychiatrie, urologie ainsi qu’en médecine générale.
«Il y a 5 années, El Kendi était classé 26e ce qui démontre l’évolution du générique et une meilleure acceptation de ce produit», a-t-il ajouté.
La directrice de la promotion médicale de Hupp Phrama, Nardjes Ben Abdelmoumene, affirme pour sa part, l’existence d’une certaine «réticence» par rapport au générique dans le marché.
Pourtant, précise-t-elle, «le générique est identique au princeps et plusieurs études le démontrent».
Elle assure que son laboratoire est très rigoureux sur le choix de la matière première. «La chaîne de production est elle aussi soumise à des contrôles de qualité. D’ailleurs, beaucoup d’investissement ont été faits dans ce cadre par Hupp», a-t-elle indiqué. L’occasion était aussi pour Sanofi Algérie, 3e génériqueur en Europe en 2013, d’annoncer le lancement de sa gamme de génériques Zentiva. «90% des produits Zentiva sont fabriqués en Algérie», souligne la directrice de Zentiva Générique Sanofi, Doria Oughlis. Avec des produits pour hypertension, l’urologie et l’asthme, Zentiva compte élargir au maximum sa gamme afin de répondre aux besoins du marché national.
«Nous espérons devenir le numéro 1 ou le numéro 2 du marché algérien», dit-elle. Elle assure de son côté que le générique est fabriqué aux mêmes standards et aux mêmes normes que la molécule mère. «Nous assurons la même qualité technique pour fabriquer le générique», dit-elle encore.
R. N.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site