Mercredi 5 février 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Contribution
Tendances
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Revalorisation annuelle des pensions de retraite
La CNR propose un taux de 16%


La revalorisation annuelle des pensions de retraite était un des principaux points inscrit à l’ordre du jour de la réunion du conseil d’administration de la caisse nationale de retraite (CNR). Importante décision prise : les membres du conseil ont proposé une revalorisation des pensions de retraite à hauteur de 16%.

Abder Bettache - Alger (Le Soir)
A moins de trois mois du rendez-vous annuel, soit le 1er mai, qui coïncide avec la décision portant revalorisation annuelle des pensions de retraite, le Conseil d’administration de la Caisse nationale de retraite (CNR) a plaidé pour un taux de 16% portant revalorisation des pensions de retraite.
La décision du Conseil qui doit être validée par le département du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale a été soutenue par une autre décision, celle d’allouer à cette mesure une enveloppe financière de 40 milliards de centimes.
Cela dit, il y a lieu de rappeler que la revalorisation annuelle des pensions de retraite s’effectue, non pas sur la base du montant net de la dernière pension que perçoivent les retraités (c’est-à-dire avec les
majorations : conjoint + exceptionnelle, etc.) mais ne doit s’effectuer techniquement que sur la base du montant du dernier avantage principal déjà revalorisé et actualisé : c’est d’ailleurs la règle et la condition sine qua non, et ce, pour lui faire subir de nouvelles déductions de la sécurité sociale (-2%) et de nouvelles retenues d’IRG suivant le barème IRG en cours.
De facto, bon nombre de retraités ne comprennent pas pourquoi l’augmentation exceptionnelle des pensions à compter de janvier 2012 (NDLR : décidée par le gouvernement et à la charge du budget de l’Etat), devenue pourtant une composante conséquente de leur pension, ne peut pas être prise en compte lors de la revalorisation de mai 2013, alors qu’elle est venue comme une sorte de mise à niveau en vue de réduire l’écart un peu soit-il, dans l’inégalité flagrante entre les pensions de retraite et les salaires de leurs collègues actifs qui ont bénéficié de plusieurs augmentations de salaire conséquentes, avec des rappels importants ayant un effet rétroactif à compter du 1er janvier 2008.
A titre de rappel, cette augmentation exceptionnelle des pensions de retraite de janvier 2012 avait été répartie par paliers comme suit : a) +30% sur le net perçu pour les pensions 2011 inférieures à 15 000 DA soit une augmentation de 4 500 DA ; b) +28% entre 15 000 et20 000 DA, soit une augmentation entre 4 200 et 5 600 DA ; c) +26% entre 20 000 et 25 000 soit une augmentation entre 5 200 et
6 500 DA ; d) +24% entre 25 000 et 30 000 soit une augmentation entre 6 000 et 7 200 DA ;
e) +22% entre 30 000 et 35 000 soit une augmentation entre
6 600 et 7 700 DA ; f) +20% entre 35 000 et 40 000 soit une augmentation entre 7 000 et
8 000 DA ; g) +15% pour les pensions supérieures à 40 000 DA soit une augmentation progressive à partir de 6 000 DA.
Lors de cette rencontre, les membres du Conseil d’administration de la CNR ont demandé par ailleurs la révision de la disposition portant «retraite proportionnelle et celle sans condition d’âge».
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site