Samedi 15 février 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Monde
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : RND : Il salue et fait sien le message de Bouteflika
Bensalah désavoue le secrétaire général du FLN


Abdelkader Bensalah a présidé, jeudi dernier à Alger au siège de son parti, le Rassemblement national démocratique, une réunion du bureau politique élargie à des membres du conseil national et ce, en vue de préparer la prochaine campagne électorale. Selon une source proche du parti, il a été décidé «d’uniformiser cette campagne, dans tous ses aspects, dans les quarante-huit wilayas».

Kamel Amarni - Alger (Le Soir)
Pour ce faire, Bensalah a chargé chacun des cadres du parti de s’occuper, dès jeudi prochain, d’une wilaya qu’il aura à encadrer. C’est ainsi que, par exemple, la secrétaire générale de l’UNFA, Nouria Hafsi, et l’ancien ministre Bakhti Belaïb se chargeront conjointement de la wilaya d’Alger, l’ancien ministre, Azzedine Mihoubi, de Batna, Abdelkader Malki de Constantine, etc. «Chacun aura à constituer, au niveau de chaque wilaya, une cellule de campagne qui aura à coordonner avec la cellule nationale qui sera installée le 21 février prochain à Alger», ajoute notre source.
Une date qui coïncidera avec l’anniversaire du parti. Or, Bensalah, ajoute encore notre source, a clairement signifié, lors de la réunion de jeudi dernier, qu’il était hors de question d’en faire un rendez-vous festif. «D’abord en raison du drame qui vient de frapper notre pays avec le crash qui a endeuillé la famille de l’ANP, mais aussi au regard de la situation politique en général.» Bensalah a en effet recommandé une commémoration sobre car, ajoute encore notre source, «avec la situation conflictuelle que vit le FLN, il est clair que ce sera le RND qui constituera la locomotive lors de la prochaine campagne électorale».
D’ailleurs, le président du Sénat n’a pas manqué, jeudi dernier, et pour la deuxième fois, de s’en prendre de manière indirecte mais assez claire, à son homologue du FLN, Amar Saâdani. Il saisira cette fois l’opportunité offerte par la dernière «sortie» de Abdelaziz Bouteflika, à propos des dernières attaques «contre l’armée». Il dira, comme repris du reste dans le communiqué du RND, rendu public à l’issue de cette réunion : «Je voudrais saisir cette occasion pour saluer la clarté et la fermeté qui ont caractérisé le message de son excellence le Président Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, qu’il avait adressé au chef d’état-major de l’ANP et à travers lequel il défendait les institutions de la République, à leur tête l’institution militaire».
Bensalah enfoncera davantage le clou lorsqu’il précisera : «Je considère ce message véritablement historique, non seulement parce qu’il met fin à une polémique inutile, mais, surtout, parce qu’il institue définitivement les règles du jeu démocratiques en montrant clairement les lignes rouges à ne jamais franchir.»
En sa qualité de patron du RND mais surtout de deuxième personnage de l’Etat, Bensalah porte ainsi un désaveu de taille, encore un autre, au turbulent SG du FLN.
K. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site