Samedi 15 février 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Monde
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
COD


Par Maâmar Farah
Et alors, jusqu'à quand ce cirque ? Jusqu'à quand une présidence de la République peuplée de conseillers qui ne savent que faire et d'un conseiller très spécial qui joue au magistrat très suprême alors que personne ne l'a... élu ? Jusqu'à quand ces attaques «sous la ceinture» qui enfoncent le débat politique dans les bas-fonds de la vilénie et des règlements de comptes sordides ? Jusqu'à quand ces analphabètes qui massacrent le «maf'oul bihi» depuis des lustres ? Ce pauvre COD (complément d'objet direct) qu'ils vocalisent au gré de leur humeur, ignorant les bases élémentaires de la conjugaison arabe ? Pourtant, ils ne font qu'arabiser depuis des décennies et ils sont les premiers à démontrer publiquement l'échec flagrant de cette politique ? Les «Fakakir» et autres trouvailles géniales, dignes d'une BD de Slim, ne sont que l'expression la plus populaire d'un flagrant illettrisme qui n'est pas moindre quand il s'agit de s'exprimer en français ! Jusqu'à quand cette ambiance délétère, cette atmosphère d'une fin de règne interminable et cet immobilisme épuisant qui va nous mener droit dans le mur ?
Ceux qui pensent qu'une simple élection présidentielle — menée sous l'égide des gouvernants actuels qui ne sont pas prêts à lâcher la moindre parcelle de leur pouvoir — va changer positivement les choses, se trompent lourdement ! La solution alors ? Faire revenir l'esprit de combativité en nos terres, capitaliser la moindre expérience de lutte pacifique pour changer les choses, unir nos efforts pour que l'Algérie retrouve son souffle, sa voie, sa grandeur, sa beauté, son identité, son espoir, son optimisme...
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site