Lundi 10 mars 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Les lignes rouges de Ghoul


Par Maâmar Farah
Pour Amar Ghoul, le mouvement «Barakat» met la sécurité et la stabilité du pays en péril ! Quelques dizaines de personnes, occupant à peine un trottoir, inquiètent de plus en plus de monde du côté officiel. Se peut-il que ces jeunes, affichant un pacifisme qui frôle l'angélisme, mais avec des mots d'ordre politiques forts, soient dangereux à ce point pour, qu'en plus des dizaines de fourgons qui les embarquent, toutes les sensibilités bouteflikiennes se mettent à leur tirer dessus ? Y compris d'ailleurs Mme Hanoune qui devrait revenir à ses fondamentaux de trotskiste, se rappeler l'agit-prop de sa jeunesse et arrêter de s'égarer dans les appareils. Nul n'a le monopole de la défense de la stabilité de l'Algérie et le chantage à l'ingérence étrangère ne peut justifier l'immobilisme. Au lieu de fustiger les journalistes anti-4e mandat, posez-vous une seule question : Bouteflika a-t-il les moyens de prendre les rênes du pays pour cinq années supplémentaires ? Répondez en votre âme et conscience...
Pour revenir à Ghoul, ses lignes rouges, il devrait les retracer sur l'autoroute Est-Ouest où elles ont été effacées par les vents de la corruption. Quand on a dirigé la construction d'une œuvre sujette aux pires malversations et quand on a le triste privilège d'avoir fait payer au Trésor public le kilomètre le plus cher au monde, on devrait être moins agressif vis-à-vis de ces demoiselles et de ces jeunes hommes pleins d'énergie qui n'ont, eux, rien à se reprocher. A moins qu'aimer l'Algérie, au lieu d'idolâtrer un homme, soit devenu une nouvelle ligne... rouge à ne pas franchir !
[email protected]
Erratum : dans l'article «Paroles d'un boycotteur», une malencontreuse manipulation a fait sauter le «K» de km2 et la superficie de notre pays s'en est trouvée ridiculement amoindrie. Nos lecteurs auront corrigé d'eux-mêmes.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site