Lundi 10 mars 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


La créature sans besoins !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
De plus en plus dans le collimateur de la justice américaine,
Chakib Khelil pourrait trouver refuge en…

… Algérie !

Je ne sais si, lorsqu’il a prononcé cette sentence à Tipaza, Sellal était à proximité des ruines et tombes romaines, si oui, y a dû y avoir du retournage dans les sarcophages et autres sépultures disséminées dans ce cadre tellement champêtre. Le Premier ministre en campagne électorale antidatée a lâché ceci : «Bouteflika n’a pas besoin de campagne électorale pour se faire réélire !» Je ne sais pas sur quoi tout ça va déboucher, au final, au sortir du bloc opératoire, mais ça nous promet un bien beau monstre que ce «raïs»-là. Déjà, souvenez-vous, Abdekka n’avait pas besoin de Conseil des ministres pour diriger le pays. Comme il n’avait pas non plus besoin, selon Amara Benyounès, de pieds et de jambes pour nous guider, son cerveau unique lui suffisant amplement pour ça. Et l’intervention sur ce pauvre corps déjà fort trituré est toujours en cours. Que vont-ils nous sortir ? Sellal nous a avertis l’autre jour : «D’ici au 17 avril, attendez-vous à des surprises !» Essayons donc de savoir quelles peuvent être ces fameuses surprises. Procédons pas élimination. La voix ? Il ne l’a déjà pas ! Le fameux coup d’envoi de parties de foot entre jeunes dans un stade ? Il ne peut pas lever un bras, comment ferait-il pour lever la jambe et taper dans une balle, je vous le demande ? Les yeux, peut-être ? Oui, les yeux, ça peut être une piste sérieuse. Abdekka peut aussi se passer des yeux pour nous gouverner, vu qu’il ne nous regarde jamais. Même plus pour nous faire de gros yeux comme il savait si bien les rouler, avant. La bouche aussi. A la limite, pourquoi une bouche quand on n’a plus rien à dire à son peuple, se contentant juste de murmurer quelques syllabes gentilles à son fauteuil roulant. Les oreilles ? Sûrement ! Il y a longtemps que cet homme n’entend plus personne, même pas sa conscience, elle-même sans voix devant autant de dérives. Le buste aussi. L’opération en cours peut tout à fait en faire l’ablation. A quoi sert un buste lorsqu’on ne sait plus trop bien si son proprio est debout, assis ou tapi au fond d’une urne ? A rien ! Alors, foin de buste ! L’opération dure depuis quelque temps déjà. Il faut bien tout ça pour supprimer ce qui ne sert plus à la non-gouvernance. L’endroit où cela se pratique est stérile. Sinon, j’y serais bien entré dans ce bloc opératoire pour y apporter ma petite pierre à la fabrication de la créature. En suggérant à tous ces Frankenstein ceci, juste ceci : au fond, pourquoi des présidentielles ? Il peut se passer du scrutin itou ! Mon Dieu ! C’est exaltant cette médecine-là. Et je suis impatient de voir à quoi il va ressembler lorsqu’ils commenceront à lui enlever les bandelettes. Des bandelettes ? Pourquoi faire des bandelettes ? Point de bandelettes, aussi ! Ne gardons que ce qui est vraiment indispensable. Du thé, juste du thé que nous devrons encore fumer pour rester éveillés à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Êtes-vous pour la création d’un fonds d’aide aux femmes divorcées tel que suggéré par Bouteflika ?
Oui : 47,25%
Non : 46,46%
Sans opinion : 6,29%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site