Mercredi 19 mars 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution  
Tendances
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Un verre de N’Gaous à la main, je skie à Tam !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Dernière minute ! Sellal évacué au…

Val de Blagues !

Ah ! Tiens donc ! Il ne va plus sur Batna Sellal ? Il se rend finalement à Tamanrasset. Mon Dieu ! Le directeur de campagne de l’homme le plus puissamment assis sur l’Algérie n’aurait pas trouvé place d’avion pour Batna et se serait alors rabattu sur Tam ? Dans quel monde vivons-nous, je vous le demande ? Un ancien Premier ministre, sympa comme tout, la blague sur le cœur, le bon mot en mode «giclage» permanent et qui n’arrive pas à réserver et à confirmer une simple petite place en avion pour une destination sur le réseau domestique ? C’est affolant ! Et c’est surtout préjudiciable pour sa mission. Je suppose qu’à l’origine, il a dû préparer un discours en direction des Batnéens chez qui il devait se rendre. Comment va-t-il alors faire face à des habitants de Tam avec, à la main, un discours conçu pour les citoyens de Batna ? Bien sûr, Sellal a répété à plusieurs reprises qu’il «ne faisait pas de différence entre les Algériens, qu’ils soient du nord, du sud, de l’ouest ou de l’est». C’est bien. Sage parole. Sauf que la gaffe étant dans l’air en ce moment, comme les particules de gasoil le sont ailleurs, imaginez un instant que Sellal prenne la parole en disant : «Je suis fier de me trouver parmi vous, ici, dans cette région qui a été le théâtre du déclenchement de la révolution. Cette portion d’Algérie où a été tirée la 1re balle contre l’occupant français.» J’essaie de me représenter mentalement la tête des notables de Tamanrasset, en train de se frotter le menton de perplexité et de se regarder entre eux visiblement un brin gênés. Et encore, là, je ne parle que de la phrase d’ouverture du discours. Connaissant l’homme, il est capable de disserter des heures entières sur le formidable potentiel de la région. Et il citerait alors les abricots et le jus N’Gaous. Pourvu Bark qu’il ne pousse pas la bonne formule jusqu’à évoquer les extraordinaires potentialités d’enneigement qu’offrent les massifs d’Arris et qui devraient concourir à améliorer nos performances en ski aux Jeux olympiques d’hiver, au cours du prochain quinquennat. La neige à Tam ! On frise l’incident. Et du coup, à cause d’un problème de réservation à l’origine, de place d’avion, on se retrouverait face à quoi ? Eh ben là aussi, faudrait envoyer illico presto Youcef Yousfi à Tamanrasset ! Dites-voir, après Tam, il doit se rendre où Sellal ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Pensez-vous que les présidentielles du 17 avril connaîtront une opération à 2 tours ?
Oui : 16,85%
Non : 76,47%
Sans opinion : 6,67%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site