Mardi 25 mars 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
A fonds perdus
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



RASSEMBLEMENT DE BARAKAT DEVANT L’ENTV
«Télévision nationale, pas bouteflikienne»

Les militants du mouvement Barakat ont été hier, au rendez-vous, pour un rassemblement devant le siège de l’ENTV, à Alger pour dire «Télévision nationale, pas bouteflikienne».

Suite...

Dans deux interviews parues hier
Hamrouche prévoit «l’effondrement» du système

L’ancien chef de gouvernement Mouloud Hamrouche enchaîne, dans le sillage de l’élection présidentielle, les sorties médiatiques. Il estime, dans deux entretiens à El Watan et El Khabar, que le système est dans l’impasse. Il plaide un dépassement de la crise avec l’implication de l’institution militaire.

Suite...

ABDELAZIZ BELAÏD À BLIDA :
«En Algérie, les postes de responsabilité se monnayent»

Le président du front El Moustakbal, Belaïd Abdelaziz, a animé hier son deuxième meeting pour la course aux présidentielles à Blida où il a fait cas de sa désolation quant à la situation actuelle des choses. Pour lui, les postes de responsabilité en Algérie se vendent et s’achètent et «l’Etat algérien n’a pas donné l’occasion à ses enfants de prendre leurs devants pour garantir le développement du pays».
«Il faut ouvrir les portes aux jeunes compétences de l’Algérie et leur donner l’occasion de construire le pays, car il est honteux de tout importer de l’étranger», fustigera Belaïd Abdelaziz. Et de continuer : «C’est avec des moyens dérisoires que nous avons chassé un pays aussi puissant qu’est la France, et il est de nos capacités de faire des miracles si la chance est donnée à nos jeunes».
Pour le président du front El Moustakbal, l’avenir du pays réside en ses enfants et non le contraire car, pour lui, il est du devoir de tout un chacun d’atteindre le but espéré qu’est celui de la véritable indépendance de l’Algérie.
«Sans une vraie justice où le citoyen se sent réellement libre et protégé par son Etat, nous ne pouvons atteindre ce but», tonnera Belaïd Abdelaziz.
Il reviendra à la ville de Blida qui, pour lui, est à vocation agricole mais il se désolera de l’amer constat qu’est le béton.
«Nous ne pouvons dire que nous sommes indépendants s’il n’y pas indépendance alimentaire», dira-t-il.
Il fera également savoir que les statistiques prévoient qu’en 2019, l’Algérie se verra dans l’obligation d’importer 100 milliards de dollars de produits alimentaires. C’est pour cette raison que sa politique table sur le retour au développement de l’agriculture.«Pour ce faire, nous ne manquons pas d’idées et nous avons des cadres assez compétents pour atteindre ce but», ajoutera-t-il. Quant au développement industriel en Algérie, il se désolera de voir le pays accuser un retard. «Au lieu d’avancer, nous avons reculé. Et lorsque nous nous rappelons qu’en 1970, nous étions des exportateurs vers un grand nombre de pays d’Afrique et autres, il est honteux de constater aujourd’hui que nous importons même des allumettes», fustigera-t-il avant de dire que l’Algérien est travailleur contrairement à ce qui se dit. La preuve,

Suite...

A PARTIR DE BLIDA
Sellal en appelle à... Nahnah

De notre envoyé spécial à Blida, Kamel Amarni
Curieusement, la maladie de Abdelaziz Bouteflika n’est plus un tabou chez ses plus hauts représentants dans cette campagne électorale atypique. Après Ouyahia et Belkhadem, c’était au tour du

Suite...

ÉDUCATION, SANTÉ, JUSTICE, GOUVERNANCE, CONTRÔLE DES DENIERS PUBLICS…
Benflis colle un zéro pointé à Bouteflika

De nos envoyés spéciaux à Blida, Tarek Hafid et Samir Sid
Le candidat Ali Benflis a animé, hier, un meeting à Blida. Dans une salle comble, Benflis a décortiqué le bilan de quinze années de règne de Abdelaziz Bouteflika. Le Président sortant a eu droit à un zéro pointé dans toutes les matières.

Suite...

Une année après leur démission
Des ex-militants du RCD réactivent le MPR

Des militants démissionnaires du RCD, à leur tête l’ex-secrétaire national chargé de l’organique Rabah Boucetta, ont décidé de réactiver le Mouvement pour la République (MPR), «qui va s’inscrire à côté du MPA et des autres acteurs avec qui nous partageons le projet». L’annonce a été faite hier lors d’une conférence de presse animée à Alger.

Suite...

Dernier sondage 
Vous attendez-vous à une campagne électorale animée ?

Oui : 20,89%
Non : 73,95%
Sans opinion : 5,16%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site