Lundi 31 mars 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Contribution
Kiosque arabe
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Sellal devant les représentants du corps médical
Les vieux réflexes refont surface


Les vieux réflexes ont la peau dure. Ils ont refait surface de manière éclatante au huitième jour de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika. Hier, dimanche, certains médecins ou praticiens de la santé qui répondaient à une invitation pour assister à une rencontre sur leur secteur que devait présider le ministre Abdelmalek Boudiaf, étaient déboussolés : à l’intérieur de la salle des conférences de l’hôtel Ryad à Alger, lieu de la «rencontre» convenue, le décor planté n’était point celui habituel aux séminaires scientifiques, loin s’en faut !

Kamel Amarni - Alger (Le Soir)
Un portrait géant de Abdelaziz Bouteflika dominait la salle, frappé du slogan de campagne du candidat ! «Moi je pensais que nous étions invités pour assister à une rencontre préparatoire des prochaines assises de la santé !» nous confiera, complètement abasourdie, une invitée. Pourtant, les présents répondaient à une invitation adressée par le directeur de la santé et de la population d’Alger, d’autres ont été appelés par téléphone mais, au final, il y a eu «tromperie sur la marchandise».
Tout ce beau monde était en fait invité à assister, non pas à un discours du ministre de la Santé mais à un… meeting de campagne électorale, en bonne et due forme qu’a animé Abdelmalek Sellal ! Certains parmi les représentants du corps médical quitteront les lieux aussitôt informés de l’objet de leur présence à l’hôtel Ryad.
Cette «confusion», certains au sein de la direction nationale de campagne l’attribuent «à l’excès de zèle de la direction de wilaya dominée par le RND». Quoi qu’il en soit, Sellal qui ne voulait pas laisser «un blanc» à cause d’une halte initialement programmée pour hier dimanche qui devait être une journée sans meeting pour lui, aura donc improvisé une «rencontre thématique» sur la question de la santé. «Notre objectif pour les cinq années à venir est d’améliorer la qualité des prestations, tout comme celle des conditions des travailleurs dans le domaine», affirmera le représentant et directeur de campagne de Abdelaziz Bouteflika.
Sellal évoquera ses sorties à travers les quarante-huit wilayas en tant que Premier ministre pour étayer son constat : «Certes nous avons beaucoup réalisé en termes d’infrastructures mais il ne faut plus désormais, construire pour construire.»
Et d’annoncer : «Sachez que nous prévoyons de construire vingt grands hôpitaux, ultramodernes, par tranches de cinq, à travers tout le pays. Mais qui ne ressembleront pas à celui d’Oran. Cette expérience nous a permis de constater que le problème est, avant tout, celui de la gestion...». Il fera une autre annonce concernant le secteur qui consiste en une nouvelle loi sur la santé. «Nous prévoyons de déposer un nouveau projet de loi au niveau du Parlement.»
Enfin, il annonce un autre objectif quinquennal, à savoir la «couverture des deux tiers de nos besoins en médicaments par la production nationale».
«Le climat général de la campagne électorale est globalement acceptable»
Après une semaine pleine depuis le lancement officiel de la campagne électorale pour les présidentielles du 17 avril , Abdelmalek Sellal tire son bilan. Dans une déclaration officielle lue devant la presse, hier dimanche à l’hôtel Ryad à Alger, le directeur de campagne de Bouteflika estime que «le climat général du déroulement de cette campagne électorale est globalement acceptable.
Nous espérons que cela sera le cas jusqu’à la fin. Me concernant, en tout cas, vous n’entendrez jamais de ma part des propos autres que ceux empreints de respect et, de manière générale, des consignes strictes ont été données à tous nos partisans pour mener une campagne propre».
L’homme qui présidait la commission nationale de préparation des présidentielles notera que «l’Etat a mis tous les moyens à la disposition des candidats. Tous les candidats s’expriment librement, par ailleurs. Nous observons aussi que cette campagne se caractérise par la multitude des chaînes de télévision privées ainsi que par une dense activité sur les réseaux sociaux».
Concernant sa propre campagne, celle de Bouteflika bien entendu, Sellal revendique une assistance estimée à plus de 397 000, chiffre englobant l’ensemble des meetings , 883 en tout, animés par tous les partisans de Bouteflika à travers le pays, où l’on compte 3209 permanences.
«Les campagnes électorales, c’est bien connu, connaissent un enthousiasme qui monte en puissance avec le temps. Mais globalement, celle que nous menons connaît un grand engouement. En témoignent les bousculades qui accompagnent mes arrivées et mes sorties des salles des meetings. Et comme vous pouvez en témoigner, j’ étais bien accueilli là où je suis passé.»
Sellal conclura son intervention en insistant encore une fois : «Oui, l’Algérie est bel et bien une cible même si cela se manifeste, certes, de manière indirecte.»
K. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site