Lundi 31 mars 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Contribution
Kiosque arabe
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : La zone industrielle de Skikda touchée par une panne de courant
Le ministère de l’énergie en alerte


Le ministère de l’Energie et des Mines est en alerte. La panne d’électricité qui a touché ce vendredi, durant près de 6 heures, de 16h25 à 22h, la zone industrielle de Skikda, en est la cause. Selon des sources sûres, une réunion se tiendra aujourd’hui au siège du ministère pour décider de l’option appropriée pour éviter que ce genre d’incidents ne se répète. Selon des indiscrétions, il n’est pas à écarter que l’on peut se diriger, après concertation entre Sonatrach et Sonelgaz, vers l’autonomisation du pôle des hydrocarbures en matière d’approvisionnement touchant l’énergie électrique, ce qui reviendrait à «prier» GRTE (Gestion du réseau et de transport d’électricité) à plier bagage et à permettre au groupe Sonatrach d’acquérir les équipements nécessaires et de mettre en place le personnel chargé de les faire fonctionner convenablement.
L’objectif inavoué est de faire comme le cas du méga-train du GL1K : atteindre le score de zéro panne d’électricité, car le nouveau projet se caractérise par une autonomie de gestion. Il est aussi dans les ambitions du groupe Sonatrach d’unifier le mode de distribution d’électricité au niveau des deux zones, Skikda et Arzew. Pour rappel, ce n’est pas la première fois que ce genre d’incidents grippe le fonctionnement des installations d’hydrocarbures à Skikda. Heureusement que les dégâts matériels et humains ne sont pas très lourds, même si la baisse de la production est montrée du doigt, avec des réserves bien-sûr. La panne du 28 mars dernier a enregistré la défection de deux isolateurs au CP1K.
Zaïd Zoheir

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site