Mardi 1 avril 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



Baccalauréat
Une 2e session pour 2014-2015 envisagée

La commission installée par le ministre de l’Education nationale, pour la réforme du système de déroulement de l’examen du baccalauréat, a finalisé ses travaux.

Suite...

ALI BENFLIS À AÏN SEFRA ET MECHERIA :
«Nous devons réduire la dépense publique»

La réduction de la dépense publique sera une des priorités de Ali Benflis s’il accède à la magistrature suprême. Explosion de la corruption, privation de libertés et absence d’indépendance de la justice… le candidat a déclaré, hier à partir de Mecheria, avoir

Suite...

Sellal à Tebessa et Souk Ahras :
«Il est temps pour la génération post-indépendance de diriger le pays»

De notre envoyé spécial à Tebessa et Souk Ahras, Kamel Amarni
Abdelmalek Sellal a choisi, pour ce neuvième jour de campagne, une destination-test : l’extrême est du pays. Hier lundi, il était à Tebessa et à Souk Ahras où il était question d'apaiser la tension persistante dans la région depuis la

Suite...

Abdelaziz Belaïd à Relizane :
«Le boycott ne servira à rien»

Hier, la grande salle de la maison de la culture a affiché complet pour le candidat à la présidentielle du 17 avril. Pourquoi Belaïd Abdelaziz est-il toujours en course ?
Le leader du Front El Moustakbel et candidat à la prochaine élection présidentielle a exposé ses arguments dans une salle archi- comble, hier.

Suite...

Vingt ans après le début des négociations pour une adhésion de l’algérie
L’OMC, c’est encore loin

Négociant son accession à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis presque vingt ans, l’Algérie est appelée à davantage d’efforts propres, de concessions, même si elle escompte une meilleure compréhension de ses partenaires. L’adhésion de l’Algérie s’avère, ainsi, encore incertaine.

Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir)
L’Algérie adhèrera-t-elle enfin à l’Organisation mondiale du commerce ? Pas encore. Davantage de concessions sont ainsi attendues de l’Algérie, malgré celles qu’elle a accordées depuis le lancement des négociations concrètes en 1996.
C’est ce que laisse entendre le ministre du Commerce qui a participé, hier, à Genève au 12e round des négociations multilatérales pour l'adhésion de l'Algérie à l’OMC.
Ainsi, Mustapha Benbada a reconnu que l’Algérie doit encore faire des efforts, soit concéder, en raison des contraintes objectives qui découlent de son statut de pays en développement et qui persistent.
Cela même si le ministre appellera les Etats membres de l’organisation multilatérale à «une meilleure compréhension et à un appui plus prononcé des membres du groupe de travail (chargé du dossier Algérie)».
Quelles autres actions, concessions sont demandées à la partie algérienne ? La poursuite des négociations après ce 12e round , notamment dans le cadre des rencontres bilatérales qui se tiendront dès aujourd’hui et jusqu’à vendredi avec onze pays membres, devrait en révéler la nature.
Or l’Algérie, et suite aux précédents rounds de négociations multilatérales, a agréé les demandes de ses partenaires relatives à la reconfiguration et clarification de son dispositif législatif et réglementaire et la mise en conformité de son régime de commerce.
Soit, l’Algérie est disposée à lever «des crochets concernant certains paragraphes d’engagements contenus dans le projet de rapport du groupe de travail , indiquait M. Benbada, en faisant que notre pays «a répondu favorablement aux requêtes des membres du groupe de travail en révisant ses positions sur les périodes de transition souhaitées initialement».
Comme l’Algérie a déjà présenté des offres tarifaires et de commerce des services révisées, libéralisant davantage l’accès aux marchés et qui serviront de base aux négociations bilatérales en cours.
Notons, dans ce contexte, qu’il reste à l’Algérie à finaliser, voire conclure potentiellement deux accords bilatéraux (avec l’Argentine et l’Indonésie), après ceux déjà signés avec
Cuba, l’Uruguay, le Brésil, le Venezuela et la Suisse et qui ont été déposés au secrétariat de l’OMC.
Précisons que les négociations bilatérales se poursuivront avec l’Indonésie, les Etats-Unis, l’Equateur, l’Argentine, le Japon, le Salvador, l’Australie, la Corée du Sud, le Canada, la Nouvelle-Zélande ainsi que la Turquie.
Une nouvelle réunion sur l’agriculture est, par ailleurs, attendue après celle de juillet 2013. Une réunion à laquelle l’Algérie, qui a déjà répondu alors aux questions des pays membres concernés et a fourni des tableaux explicatifs, est disponible selon le ministre du Commerce.
Certes, Mustapha Benbada relèvera, de manière convenue, le «saut qualitatif» réalisé par l’Algérie dans le processus d’accession à l’OMC.
Néanmoins, la date d’accession de l’Algérie restait, hier, encore incertaine, liée à d’autres considérations.
Il s’agit notamment de la poursuite des réformes liées au cadre réglementaire et au régime de commerce, l’amélioration de l’environnement sain et concurrentiel, l’élaboration d’une «feuille de route» étant impulsée dans ce cadre, indique le ministre, mais aussi de l’augmentation du nombre de pays liés à l’Algérie par des accords bilatéraux, des négociations bilatérales étant attendues avec l’Union européenne.
Des progrès sont ainsi attendus de l’Algérie, le réitérera le président du groupe de travail, Alberto d'Alotto, quoiqu’en termes diplomatiques. Malgré les progrès «considérables» que l’Algérie a réalisés, ce dont se félicitent nombre de partenaires, Alberto d’Alotto estime, cependant, que notre pays devrait maintenir son rythme de travail pour atteindre l’objectif de l’accession.
«Evidemment, il reste des questions à régler», note le président du groupe de travail,
néanmoins optimiste dans la mesure où l’«on a dépassé le stade de la rhétorique et on a commencé à examiner des choses concrètes».
Rappelons, ce faisant, que l'Algérie a entamé le processus d’accession à l’OMC en 1995. Le groupe de travail chargé de l'accession de l'Algérie a tenu onze réunions officielles, la première en avril 1998, ainsi que deux réunions informelles.
Parallèlement à ces réunions, l'Algérie avait tenu des réunions bilatérales avec plusieurs pays dont treize en 2013 et signé des accords bilatéraux avec Cuba, le Brésil, l'Uruguay, la Suisse et le Venezuela.
Depuis la tenue du 11e round en avril 2013, l'Algérie a reçu 170 nouvelles questions ou demandes de clarifications de la part des Etats membres.

Suite...

Amar Saâdani à partir d’Oran :
«Bouteflika ne comptait pas se représenter»

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Amar Saâdani, a animé hier à Oran, dans la salle de cinéma Es-Saâda, un meeting de 5 mn seulement.

Suite...

Dernier sondage
Pensez-vous que la candidate Louisa Hanoune épargne largement le candidat Bouteflika dans ses meetings de campagne ?

Oui : 85,8%
Non : 10,48%
S. opinion : 3,72%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site