Dimanche 13 avril 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : RÉQUISITOIRE DE BENFLIS CONTRE LE SYSTÈME BOUTEFLIKA
«Ils ont bâti un Etat de fraude et de mensonges»


De nos envoyés spéciaux, Tarek Hafid et Samir Sid
A partir de Mostaganem et de Relizane, Ali Benflis a dressé un réquisitoire contre le système «de fraude et de mensonges» instauré par Abdelaziz Bouteflika. Dans le registre des engagements, il a annoncé la levée du délai d’incessibilité sur certaines catégories de logements.
«Je ne suis pas de l’est et vous de l’ouest, nous sommes tous Algériens», a précisé Ali Benflis à l’entame du discours prononcé hier après-midi à la Maison de la Culture Abderrahmane Kaki de Mostaganem.
La sentence, répétée inlassablement depuis le début de la campagne, vise à écarter l’étiquette régionaliste que «certains» tentent de lui coller. Hier, face à des centaines de Mostaganémois, Benflis a choisi de s’attaquer de front au système du Président sortant (il ne l’a nommé dans aucun de ses meetings), Abdelaziz Bouteflika. «Ils ont bâti un Etat de fraude et de mensonges», a-t-il affirmé.
Sur un ton narquois, il citera en exemple l’opération de collecte des formulaires de souscription individuelle. «Pour collecter le nombre de formulaires de signatures, nous avons mis en place une importante organisation dès l’annonce officielle de ma candidature. En un mois de travail, nous avons pu collecter 180 000 signatures de citoyens et 2400 d’élus», a indiqué le candidat en reconnaissant la difficulté de mener une telle initiative. Et de s’en prendre au camp Bouteflika en s’étonnant du chiffre de «4 millions de formulaires signés en l’espace de 48 heures». «Lorsque j’ai rencontré le président du Conseil constitutionnel dans son magnifique palais, je lui ai dit que des formulaires avaient été remplis en puisant les noms des citoyens dans les registres d’état civil».
Benflis met en garde contre de tels actes. «Un Etat construit par fraude patine, recule, puis chute. L’Etat se bâtit par le respect et la sincérité». Dans un autre registre, Ali Benflis a annoncé à partir de Mostaganem la «levée du délai d’incessibilité de 15 ans imposé au logement social-locatif». «Je m’engage à lever cette mesure afin que les bénéficiaires puissent jouir du droit à la propriété. Ces logements sont souvent vendus en dehors de tout cadre légal». Le candidat estime que l’arrivée sur le marché d’un nombre important de logements provoquera une «baisse de l’immobilier». Benflis a indiqué que cette mesure ne concernerait pas les logements sociaux mais a cependant annoncé «une hausse du plafond des salaires pour permettre d’élargir l’accès à cette formule à de nouvelles catégories de citoyens».
Durant la matinée, lors d’un meeting animé à l’ancienne Maison de la Culture de Relizane, Benflis avait insisté sur la nécessité d’aller vers un changement politique. «L’Algérie est devenue la risée du monde. Les autres nations évoquent notre pays avec mépris. Ceux qui tiennent les rênes du pouvoir disent au peuple : soit nous restons, soit c’est le chaos. Mais la situation que nous vivons est déjà catastrophique. Par leurs agissements, ils poussent les citoyens à la colère et créent l’instabilité», a-t-il soutenu.
Pour Benflis, la fin du statu quo passe par «un changement radical, pacifique vers un Etat démocratique».
T. H.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site