Dimanche 27 avril 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


La théorie de l’acte isolé
commis en bande !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Quel est le comble pour un mec qui n’arrête pas de taper sur le
DRS ? C’est de s’acheter un appart’ avenue de…

… La Grande Armée, à Paris !

Moi, l’acte isolé, je sais encore ce que c’est ! Par exemple, si j’ai une insomnie, que je décide de m’extirper de ma couette, d’aller seul comme un grand me faire un café dans ma cuisine, c’est un acte isolé, car je ne vais tout de même pas croiser, dans ma cuisine, cinq messieurs tous en train de se préparer un café au même moment. Sauf si on me cache des choses à la maison. Prenons un autre exemple, celui-ci ne me plaît pas trop finalement ! L’acte isolé, c’est de gamberger sur un truc à faire, d’y réfléchir à fond avec soi-même, de décider de son plein gré consentant de le faire, et d’y aller sans ameuter tout le quartier, voire la dechra entière. Voilà ce qu’est un acte isolé. Du moins, c’est ce que je croyais mordicus jusqu’à ce que le futur lauréat du Concours Lépine, Tayeb Belaïz, génial inventeur devant l’éternel, c’est-à-dire devant Abdekka, ne crée un concept totalement révolutionnaire et labellisé algérien pur jus : l’acte isolé commis par 5 personnes, au moins. L’acte isolé en bande organisée ! Ya Bouguelb ! Je ne sais pas si les chercheurs en neurologie et en transmission cognitive par ondes cérébrales se sont penchés sur la chose, mais à mon avis, ils devraient vite le faire, notamment en demandant le précieux concours du ministre de l’intérieur du système. Car quoi ? Voilà que l’on découvre grâce à lui que 5 personnes au moins peuvent se lever le matin, chacune de son côté, chacune dans sa maison, sortir individuellement de ces maisons-là – logique puisque chacune d’elles en a une de maison – puis se diriger vers un lieudit, sans s’être concertée avec les autres. Une fois sur place, les cinq, au moins, se mettent au même moment, en parfaite synchronisation, à commettre le même acte, à l’identique. Casser du manifestant et humilier de l’ado ! Voilà ! C’est l’acte isolé commis en bande, en réunion, à cinq, voire plus. C’est une avancée phénoménale dans le domaine scientifique. Ca ramène, entre autres, à une dimension totalement ridicule, riquiqui l’acte isolé commis par Boumaârafi contre feu Boudiaf. On se dit que Boumaârafi, c’est finalement un amateur. Il aurait pu commettre son acte isolé à plusieurs. Et ne pas se contenter de la seule complicité du rideau. Ce que j’en conclus de tout ça ? Oh ! pas grand-chose ! C’est juste que depuis que Belaïz m’a ouvert les yeux sur cette théorie de l’acte isolé à 5, j’évite d’avoir des insomnies. Ca me permet de sauter l’étape 1 de la chronique. Oui, revenez à la ligne 4. Souvenez-vous de ma cuisine, et de la possibilité d’y croiser 5 bonhommes en train de s’y préparer un café au même moment. Non merci ! Moi, je préfère commettre le seul acte isolé que je maîtrise encore : fumer du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Pensez-vous que Chakib Khelil va être rattrapé par la justice américaine ?
Oui : 57,27%
Non : 40,09%
Sans opinion : 2,64%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site