Mercredi 30 avril 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : ALORS QUE SELLAL SE PRÉSENTERA BIENTÔT DEVANT L’APN
Le gouvernement ne changera pas


Abdelmalek Sellal a repris officiellement ses fonctions de Premier ministre, hier mardi après avoir été reconduit, lundi, à l’issue de la cérémonie d’investiture de Abdelaziz Bouteflika. Sitôt réinstallé, Sellal a adressé, courant la journée d’hier, deux correspondances distinctes à l’ensemble des membres de son gouvernement, avons-nous appris de source sûre.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - La première est une invitation pour assister à la finale de la Coupe d’Algérie, demain jeudi, qui opposera la JS Kabylie au MC Alger au stade Tchaker de Blida. Quant à la deuxième, elle consiste en une injonction de «vouloir présenter le plan d’action de votre secteur avant vendredi 2 mai 2014». Chaque ministre est ainsi tenu d’établir un plan d’action exhaustif du secteur qu’il dirige et l’adresser dans les meilleurs délais aux services du Premier ministre. «Abdelmalek Sellal doit préparer à son tour, rapidement, le plan d’action du gouvernement qu’il présentera au Parlement dans les tout prochains jours», selon la même source. En fait de plan d’action, chaque secteur doit ainsi faire le bilan du plan précédent pour établir un nouveau programme du gouvernement. «Il est impératif de s’arrêter sur l’état d’avancement des projets précédemment lancés avant d’en inscrire d’autres. C’est aussi en fonction de tout cela que l’on fixera les priorités dans le nouveau programme qui doit tenir compte de tous les engagements de campagne du Président», nous explique encore notre source. Cela signifie, par ailleurs, que l’ensemble du gouvernement est reconduit. «Le Président Bouteflika a reçu longuement Sellal , lundi en fin de journée. C’est au cours de cette audience que tout s’était décidé, bien sûr». Il va de soi que Abdelaziz Bouteflika aura, comme à son habitude, préféré temporiser. Comme nous l’annoncions dans l’une de nos précédentes éditions, il maintiendra la même équipe gouvernementale pour plusieurs raisons. D’abord, il y a ces échéances classiques qui sont si proches : la préparation des examens du bac, le mois de Ramadhan, voire même cette année, la Coupe du monde de football qui concerne plusieurs secteurs ministériels, la rentrée sociale mais aussi, et surtout, la révision de la Constitution. C’est le premier chantier que Bouteflika s’était engagé à lancer avec, avait-il bien précisé, une large consultation préalable de l’ensemble de la classe politique, du mouvement associatif, des personnalités nationales, etc. L’autre raison de la reconduction du même exécutif ce sont, sans doute, nous expliquent des sources crédibles, les très nombreuses attentes d’un renvoi d’ascenseur de tous ceux qui avaient mené campagne en faveur du quatrième mandat. «Bouteflika a toujours agi ainsi. Il l’a fait en 2009, et même, rappelez-vous, en 1999 lorsque il avait gardé le gouvernement qu’il avait hérité de Liamine Zeroual pendant… huit mois». Cela étant, une autre raison est derrière cette temporisation : des négociations sont en cours avec certains partis pour intégrer le gouvernement.
K. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site