Mercredi 14 mai 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Contribution
Tendances
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : TERRORISME
Deux terroristes éliminés à Boumerdès


C’était, à cause de sa situation géographique, de ses montagnes et de son maquis, son fief mais elle devient désormais sa tombe. Avec son essaimage par les services de sécurité, la wilaya de Boumerdès est devenue étroite pour Aqmi et ce qui reste comme terroristes.
Il ne se passe plus de semaine sans que les informations sécuritaires ne signalent l’élimination de terroristes. C’est le cas de la journée d’hier. En effet, 2 terroristes ont été éliminés dans la commune de Keddara, localité située à une dizaine de kilomètres au sud de Boudouaou, dans le centre-ouest de la wilaya de Boumerdès.
Le communiqué rendu public par le ministère de la Défense nationale (MDN) par le biais de l’Agence de presse service (APS) indique que l’opération qui a été menée, à l’aube ce mardi, par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant de la première Région militaire, s’est soldée par l’élimination de 2 terroristes et la récupération de 2 fusils d’assaut de type Kalachnikov ainsi qu’un lot de munitions et une paire de jumelles.
Selon nos informations, l’un des terroristes a été identifié. Il s’agit, d’après nos sources, de B. Salem, âgé de 28 ans originaire de Keddara. Il serait monté au maquis il y a environ 2 ans. Le second dont l’âge est estimé à une cinquantaine d’années n’a pas encore été identifié. Par ailleurs il y a trois jours un autre terroriste a été également neutralisé dans la commune de Khemis El-Khechna, municipalité limitrophe à celle de Keddara.
On note que les terroristes pourchassés partout tentent de se rapprocher des localités d’où ils sont originaires pour pouvoir tenter de trouver des soutiens et un approvisionnement afin d’échapper aux maillages de la région par les services de sécurité. Par ailleurs, Aqmi fait circuler ses éléments par groupuscules restreints – 2 ou 3 éléments — pour essayer de limiter ses pertes. Mais les terroristes sont obligés de bouger pour survivre et ils finissent par tomber dans des embuscades que tendent les éléments de l’Armée qui fait aussi bouger des unités légères lesquelles enregistrent de plus en plus de résultats. C’est le cas de cette opération de Keddara.
Abachi L.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site