Jeudi 15 mai 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge
Entretien
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : CHARNIER D’AMGALA
L’ENTV enquête sur les massacres de l’armée marocaine


Le réalisateur Amar Bendjeda a signé un nouveau documentaire sur la question du Sahara occidental. «Leur royaume est bâti sur des cadavres» retrace les conditions dans lesquelles le charnier a été découvert dans la région d’Amgala, à l’est des territoires libérés.

Tarek Hafid - Alger (Le Soir)
Février 1976, une unité de l’armée marocaine arrête trois bergers d’une dizaine d’années. Sans raison aucune, un officier sort son arme et abat froidement Bachir Salma Daf et Sidi Salek Salma. Aba Ali Saïd Daf, le plus jeune d’entre eux, aura la vie sauve après avoir été obligé de rendre hommage au roi Hassan II.
Toujours vivant, l’homme fait partie des principaux témoins de cette tragédie. Le réalisateur de l’ENTV, Amar Bendjeda, le fait intervenir dans son documentaire «Leur royaume est bâti sur des cadavres».
Aba Ali Saïd Daf raconte dans le détail cette journée dramatique. Il était à l’endroit même où s’est produite la double exécution. En effet, en février 2013 a été découverte la fosse commune contenant les deux corps. Le Front Polisario confie les opérations d’identification à une équipe espagnole spécialiste en sciences forensiques. Le documentaire suit les interventions du docteur Francisco Etxeberria Gabilondo à Amgala puis dans son laboratoire de l’université du Pays Basque. L’analyse ADN des deux corps confirmera l’identité des Bachir Salma Daf et Sidi Salek Salma. Au total, les experts espagnols confirmeront le massacre de six autres Sahraouis puisqu’une autre fosse commune a été découverte à Amgala. Les exécutions de familles de nomades auraient été ordonnées par la hiérarchie de l’armée marocaine. Le documentaire débute d’ailleurs par le témoignage d’un guide sahraoui qui rapporte l’aveu d’un officier marocain : «le roi Hassan II a exigé de massacrer tout être vivant».
Constitué d’images d’époque, notamment de témoignages poignants de civils ayant subi des tortures, «Leur royaume est bâti sur des cadavres» permet de mieux comprendre les conditions dans lesquelles le Maroc a colonisé le Sahara occidental suite au départ de la colonisation espagnole. D’une durée de 50 minutes, le film documentaire devrait être diffusé demain, vendredi, sur l’ENTV.
T. H.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site