Jeudi 15 mai 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge
Entretien
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : TRANSITION DÉMOCRATIQUE
La conférence nationale se tiendra le 7 juin


Initialement prévue pour les 17 et 18 de ce mois, la conférence nationale sur la transition démocratique se tiendra finalement le 7 juin prochain.
M. bci - Alger (Le Soir)
C’est là ce dont les chefs de partis et l’ancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour qui composent la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD), ont convenu au bout de leur toute dernière réunion. Un conclave de près de 4 heures tenu, avant-hier soir, au siège national du RCD et lors duquel le bilan de l’action de cette coordination a été épluché.
Dont notamment les contacts et les concertations engagées depuis des semaines d’avec nombre de chefs de partis et autres personnalités nationales de l’opposition à l’effet de les sonder sur la feuille de route que s’est tracée cette coordination. Une feuille de route dédiée à la transition démocratique et dont la toute première action «concrète» sera cette conférence nationale à laquelle, promet-on, du beau monde est attendu. Ce dernier sera d’ailleurs, officiellement sollicité via des invitations individuelles dont l’envoi sera entamé dès mardi prochain, comme le dira le président de Jil Jadid, un des partis membres de la CNLTD aux côtés du RCD, du MSP, de Nahda, et du FJD et de Ahmed Benbitour. «Ce n’est qu’à ce stade que l’on saura qui sera de la conférence ou pas», estimera Sofiane Djillali qui tiendra à préciser que ce rendez-vous «sera exclusivement celui de l’opposition, qu’elle soit partisane ou dans la société civile, du moins celle qui se reconnaît dans notre démarche». Ceci dit, la fixation de la date de cette conférence nationale pour les besoins de laquelle deux commissions (logistique et communication) ont été installées, ne signifie en rien la clôture de l’opération contact et autres conciliabules avec la classe politique et personnalités nationales. Le président de Jil Jadid parlera de leur poursuite d’ici là, au niveau de chaque membre de la coordination à l’effet de convaincre le plus grand nombre. Des contacts qui ont concerné, jusqu’ici, outre nombre de chefs de partis, plusieurs personnalités nationales dont les ex-chef de gouvernement Mouloud Hamrouche, Sid Ahmed Ghozali, Ali Benflis, Me Ali Yahia Abdenour et les deux anciens cadres du FIS dissous Kamel Guemazi et Ali Djeddi. Les membres de la CNLTD ont également rencontré, jeudi dernier, des membres du mouvement Barakat.
M. K.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site