Dimanche 18 mai 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Tout ce que tu voudras, Sidi !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Le chantier de la Grande Mosquée d’Alger a pris beaucoup
de retard. C’est pas grave !

Wallah qu’on ne vous en voudra pas pour ça !

Ce que je cherche en ce moment ? Pourquoi c’est un tel foutoir dans mon bureau ? Qu’est-ce qui me motive au point d’ouvrir toutes mes boîtes à archives et à en compulser systématiquement le contenu ? Je cherche les déclarations des personnalités, ministres et autres dignitaires du régime qui nous avaient expliqué en 2008 que la suppression de la limitation des mandats présidentiels était un vrai retour aux principes de la démocratie authentiquement algérienne, et non pas à la démocratie copiée sur le modèle occidental hégémonique. Je cherche aussi les enregistrements de tous ceux qui à l’époque étaient montés au créneau pour nous expliquer que le mandat illimité devait être perçu comme «une avancée formidable dans le champ nimbé d’espoir de la stabilité florissante». Et pourquoi je me prends ainsi la tête à fourrer mon museau dans des boîtes poussiéreuses, à m’avaler des kilomètres de bandes sonores et vidéo, à lire des centaines de papiers de cet acabit ? Parce que je suis convaincu au fond de moi, très au fond, jusqu’aux semelles de mes chaussures, et plus au fond encore que je vais lire ces jours-ci, très vite des déclarations des mêmes personnes qui nous avaient vendu l’illimitation des mandats comme la meilleure des marchandises et qui vont revenir aujourd’hui nous jurer que la ré-limitation des mandats à deux par Boutef’ dans cette nouvelle mouture du texte fondamental est la meilleure des choses qui pouvait nous arriver, que le seuil des deux mandats-pas un de plus- est «un seuil pavé de fleurs de bonheur dans la prairie de nos joies futures et rayonnantes d’un soleil prometteur et porteur de richesses à venir et de stabilité constructive» ! Je prends le pari ! Les mêmes bonimenteurs pour fourguer à la criée deux trucs contraires, voire antinomiques, à quelques petites années d’intervalle ! Sans H’chouma ! Sans retenue ! Sans vergogne ! Sans rougir ! Sans même risquer de se couper le matin en se rasant en face de la glace ! Ils sont comme ça ! Ni Dine ni Mella ! On leur demande d’ânonner que le blanc, c’est bien. Ils montent sur l’estrade, et ils récitent leur chansonnette. On leur redemande de monter sur la même estrade, devant le même auditoire et de clamer haut et fort que le «blanc, c’est moche, que le noir, c’est mieux», et ils remonteront. Sans rechigner. Sans se plaindre. Non ! Pensez-vous ! Se plaindre ? Au contraire ! Ils vont même remercier. L’essentiel étant pour eux qu’on leur demande encore et encore de monter juste sur l’estrade ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que Riadh Boudebouz doit figurer sur la liste des sélectionnés au Mondial brésilen ?
Oui : 59,49%
Non : 27,17%
Sans opinion : 13,33%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site