Mardi 27 mai 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : LE PORTE-PAROLE DE L’ÉTAT-MAJOR DE L’ANP ALERTE :
«La situation aux frontières est très préoccupante»


Le directeur de la communication de l’état-major au ministère de la Défense nationale, le général Boualem Madi, a alerté lundi, lors d’un passage sur les ondes de la Radio Chaîne III, sur la situation aux frontières. Une situation qu’il a qualifiée de «très préoccupante».

Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir)
Ce n’est pas tous les jours qu’un officier supérieur de l’ANP consente à ce mode d’expression qu’est l’interview. A cet exercice, que différentes situations recommandaient pourtant par le passé, la grande muette s’y est désormais rendue pour évoquer, à travers le directeur de la communication au MDN, le général Boualem Madi, la situation sécuritaire à nos frontières. Mais aussi les grandes priorités de l’ANP.
«La situation est très préoccupante. Le contexte actuel est très compliqué suite aux conditions difficiles que traverse la région, donc la situation impose une vigilance permanente et un déploiement rigoureux», a reconnu le général Madi, mettant l’accent, au passage, sur l’importance de la coopération et de la coordination de sécurité des pays voisins.
Cette préoccupation est née de la dégradation et de l’instabilité des situations sécuritaires dans des pays frontaliers de l’Algérie, comme le Mali et la Libye.
Le général Madi a souligné que cette situation exige un déploiement sur tous les fronts des éléments de l’ANP, engagés déjà dans la lutte contre les groupuscules terroristes à l’intérieur du pays.
Il a estimé, ce disant, que si les moyens mis à la disposition des éléments de l’ANP sont l’un des facteurs clés de la lutte contre le terrorisme, il n’en demeure que le situation et le contexte régional «exigent des éléments d’être omniprésents physiquement sur tous les fronts à l’intérieur du pays pour faire face aux groupuscules terroristes résiduels ainsi que la bande frontalière».
Par ailleurs, le général Madi a affirmé que, de par sa position stratégique, ses moyens et son expérience dans la lutte antiterroriste, l’Algérie est un pays pivot autour duquel s’articule la stratégie de lutte contre le terrorisme transfrontalier menée par les pays de la sous-région du Sahel.
«Sa position stratégique, les moyens dont elle dispose et par son expérience dans ce domaine, acquise de son grand combat antiterroriste, est reconnu par les grandes puissances du monde», a-t-il indiqué. Le général Madi a appuyé son assertion par la réussite des opérations militaires de Tiguentourine et de Tinzaouatine. Selon lui, ces deux opérations démontrent toute la détermination de l’ANP à «réduire à néant tous les desseins visant à nuire à l’intégrité du territoire et à l’unité nationale».
Evoquant les dernières restructurations opérées dans l’armée, l’invité de la Radio Chaîne III s’est placé très loin du terrain des polémiques qu’elles avaient, rappelons-le, suscitées. Selon lui, il s’agit de mesures naturelles dans le processus de modernisation de l’ANP.
Le général Madi a ajouté que «cette modernisation des Forces armées ne se limitait pas à une simple restructuration mais, surtout et avant tout, à une parfaite adaptation de leurs organes aux nouvelles missions imposées par les nouveaux défis», et que «les remaniements ont été effectués en adéquation avec le contexte sécuritaire et pour répondre au mieux aux nouveaux défis imposés par la situation sécuritaire intérieure et régionale».
S. A. I.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site