Samedi 31 mai 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Contribution
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Clôture de la conférence des pays non-alignés à Alger
Le terrorisme et la crise libyenne comme points dominants


La lutte contre le terrorisme et les crimes organisés ainsi que la crise libyenne ont été au cœur des travaux de la 17e conférence ministérielle des pays non-alignés qui a eu lieu mercredi et jeudi derniers à Alger.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir)
En marge de la conférence officielle d'ailleurs, un mini-sommet avait même regroupé les ministres des Affaires étrangères de la Libye et de tous les pays riverains, à savoir l'Algérie, la Tunisie, l'Égypte, le Tchad, le Niger ainsi que le secrétaire général de la Ligue arabe et la présidente de la commission de l'Union africaine. «Cette rencontre d'Alger est un message politique fort», estimera le ministre libyen, Mhamed Abdelaziz. Ramtane Lamamra, à l'initiative duquel s'est tenu ce mini-sommet ne désespère pas de voir tous les pays riverains à la Libye mais surtout les deux regroupements régionaux, en l'occurrence l'Union africaine et la Ligue arabe peser sur le cours des événements. Le ministre libyen qui tenait à souligner «le rôle axial de l'Algérie» dans la recherche de solutions à la crise libyenne, n'a du reste pas manqué d'exhorter ces deux organisations régionales de tout faire pour «réactiver les mécanismes d'aides promis par les pays voisins». La situation chaotique en Libye nécessite effectivement des initiatives fortes et urgentes. Car, la situation de non-Etat que traverse ce pays risque d'entraîner toute la région du Sahel et l'Afrique du Nord dans un gigantesque bourbier terroriste. Al Qaïda, déjà fortement boostée par les retombées conjuguées des crises libyenne et malienne, risque de prendre davantage d'ampleur et d'accroître ses capacités de nuisance dans la région et dans le monde. D'où par ailleurs l'insistance des pays participants sur la nécessité de la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Le ministre syrien des Affaires étrangères en particulier. Mais il est vrai que parmi l'assistance qui écoutait son intervention, jeudi, au Palais des Nations à Club-des-Pins, l'on comptait ses homologues du Qatar et de l'Arabie Saoudite.
K. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site