Lundi 2 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Société
Kiosque arabe
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Premier jour de l’examen du Baccalauréat
Les épreuves jugées «abordables»


Début des épreuves du baccalauréat hier. Les 657 026 candidats ont dû surmonter leur trac pour pouvoir se concentrer. Les sujets de langue arabe et de sciences islamiques ont été jugés «abordables» par les candidats. La ministre de l’Education a estimé qu’au regard des moyens humains et matériels mobilisés, rien ne devrait perturber le déroulement de l’examen qui s’étalera jusqu’à jeudi.

Nawal Imés - Alger (Le Soir)
Ambiance tendue hier, au sortir des centres d’examens. Les parents des candidats venus aux nouvelles peinaient à cacher leur impatience. Aux alentours de 10h30, les premiers candidats franchissent le seuil du lycée El-Idrissi au 1er-Mai. Ils sont assaillis de questions. A l’unanimité, ils répondent que le sujet était abordable. Les candidats ont eu à plancher toute la matinée sur l’épreuve de littérature arabe. Une matière primordiale pour les filières littéraires et moins importante pour les scientifiques. Comme le veut la tradition, ils ont eu le choix entre deux sujets. Ceux de la filière mathématiques ont eu le choix entre un texte de Moufdi Zakaria et une poésie de Ahmed Amine. Les questions ont été jugées plutôt abordables par les candidats qui pensaient déjà aux épreuves suivantes. Les conditions climatiques à Alger n’étant pas propices aux regroupements devant les lycées, les candidats sont soit rentrés chez eux pour déjeuner alors que ceux envoyés dans des lycées pas proches de leurs domiciles ont trouvé refuge dans les fast-foods.
Signe d’une époque du tout technologique, moins d’une heure après la fin de la première épreuve, les candidats étaient sur les réseaux sociaux tentant de comparer leurs réponses et faisant part de leurs impressions et craintes pour les épreuves à venir. La ministre de l’éducation a, quant à elle, affiché sa confiance et sa satisfaction quant au bon déroulement des épreuves. Nouria Benghebrit a, comme le veut la tradition, donné le coup d'envoi officiel des épreuves à partir du lycée El-Idrissi de la place du 1er -Mai. Elle a affirmé après avoir levé les scellés sur les sujets que «le succès récompensera les élèves studieux et persévérants durant toute l'année scolaire. Les recalés pourront tenter leur chance une deuxième fois ou se diriger vers la formation et l'enseignement professionnels». Interrogée au sujet du déroulement de l'examen dans la wilaya de Ghardaïa, elle a répondu qu’elle était en contact permanent avec les autorités locales de la wilaya et le directeur de l'Education pour s'enquérir du déroulement de l'examen, attestant que «toutes les mesures ont été prises pour que les élèves puissent passer leur examen dans la sérénité à l'instar de leurs camarades dans le reste des wilayas». Ces derniers ont été soumis aux mêmes dispositions mises en place dans l’ensemble des centres d’examen à savoir l’interdiction stricte de l’introduction des téléphones ou ou de tout autre appareil électronique. Des notes étaient affichées à l’intérieur des centres d’examens mettant en garde contre toute tentative de triche. Ce matin, les candidats, toutes filières confondues, subissent l’épreuve tant redoutée des mathématiques avant celle d’anglais en après-midi. Les épreuves se poursuivront jusqu'au 5 juin et les résultats ne seront annoncés que le 6 juillet prochain.
N. I.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site