Lundi 2 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Société
Kiosque arabe
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Constitution
Abdelkader Boukhamkham (ex-fis) dit non à Ouyahia


Invité à prendre part aux consultations autour de la mouture de la nouvelle Constitution, l’ancien dirigeant du Front islamique dissous (FIS), Abdelkader Boukhamkham, a décliné l’invitation. Dans une lettre à Ahmed Ouyahia, datée du 29 mai dernier et rendue publique hier dimanche, Boukhamkham a exprimé son étonnement de se voir inviter en tant que personnalité nationale et non en tant que «dirigeant et membre fondateur du Front islamique du salut». Il s’est dit aussi étonné que l’invitation lui soit adressée alors qu’il est toujours interdit d’exercer ses droits civiques et politiques. «Cette interdiction est puisée de l’article 26 de la loi portant charte pour la paix et la réconciliation nationale (…), de plus, je suis invité alors que je suis toujours sous contrôle judiciaire, à cause de ma participation à la marche pour Ghaza en janvier 2009.»
Abdelkader Boukhamkham a rappelé, dans sa lettre, les positions de l’ex-fis exprimées en date du 31 mars 2014. Le directeur de cabinet à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, aura donc manqué d’impliquer l’ancienne direction politique du FIS dissous dans sa démarche. Il devra se suffire de l’adhésion de l’ex-émir de l’AIS, Madani Mezrag.
S. A. I.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site