Jeudi 12 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Sports : Deux variantes s’imposent au staff technique
Quelle défense axiale pour les Verts ?


De nos envoyés spéciaux,
M. Bouchama, A. Andaloussi et S. Sid

A J- 5 de l’entame de la compétition, avec une première sortie face aux Diables rouges, le coach national Vahid Halilhodzic ne semble pas encore avoir arrêté son choix de la défense axiale qui sera incorporée mardi prochain. Avec quatre variantes qui se dégagent, en l’occurrence, des paires Bougherra- Belkalem, Bougherra-Halliche, Bougherra-Cadamuro ou Bougherra-Medjani, les observateurs ont du mal à anticiper le choix du sélectionneur algérien.
Ces quatre possibilités ont été testées lors des deux matches amicaux face à l’Arménie et la Roumanie, et aucune ne semble réunir les suffrages aussi bien chez le staff algérien que parmi les spécialistes. Ces options ne semblent en tout cas pas donner satisfaction à Halilhodzic qui a, certainement, noté la fébrilité de ses défenseurs axiaux devant les rushs des attaquants adverses, avec notamment des fautes individuelles de placement impardonnables à ce niveau de la compétition. Le plus inquiétant c’est l’absence de toute homogénéité et d’automatisme au sein de la charnière centrale. Des signes de faiblesse qui pourraient être fatals face aux attaquants racés et efficaces de la trempe de Lukaku, Mirallas et autre Hazard. Convaincu de la fragilité de sa défense, le technicien national a axé un important volume de travail à ce compartiment névralgique du système de l’équipe, et ce, en vue de combler les énormes flottements défensifs constatés. Une mission plus que difficile sachant que les joueurs dont dispose Vahid à ce niveau de l’effectif sont loin de leur forme. Chiffres à l’appui, le bloc défensif algérien ne constitue plus ce gage de sécurité espérée. Madjid Bougherra, à titre d’illustration, a accompli une saison moins importante en volume de jeu avec Lekhwiya (Qatar). D’ailleurs, le capitaine de l’EN a été libéré sans ménagement par son employeur.
De son côté, Essaïd Belkalem a rarement joué avec son club de Watford (Angleterre) depuis son retour de blessure. Idem pour Cadamuro qui a été, pourtant, prêté en janvier dernier par la Real Sociedad à Majorque pour gagner en temps de jeu mais qui, en définitive, s’est contenté de bribes de matches.
Reste le cas de Halliche, le plus en forme de tous. Lui qui a repris son statut de titulaire avec Academica (Portugal) et qui semble revenir de loin cette saison au cours de laquelle il a disputé une vingtaine de matches consécutifs après avoir souffert plus de trois ans des multiples blessures qui l’ont éloigné des terrains et stoppé sa progression.
Coach Vahid devrait recommander à ses défenseurs de visualiser leurs erreurs défensives commises lors des matches disputés en Suisse sans oublier de les orienter, à l’occasion des séances vidéos, sur le placement et le jeu en mouvement des attaquants belges Lukaku, Hazard, Mertens et autres Mirallas et Januzaï.
A. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site