Samedi 14 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : ATTAQUE CONTRE LE DOMICILE DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR TUNISIEN
Aqmi revendique l’attentat


Plus que sa signature, Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) vient de revendiquer, et c’est pour la première fois, la série d’attentats terroristes commis en Tunisie. Elle a revendiqué principalement l’attentat qui a visé, fin mai dernier, le ministre de l’Intérieur tunisien, Lotfi Ben Jeddou. Le ministère de l’Intérieur n’a pas fait de commentaire.

Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir)
L’attentat est revendiqué via un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi sur un forum que l’organisation terroriste a pour habitude d’utiliser pour diffuser sa propagande. Dans sa forme et son contenu, le texte, qui a besoin tout de même d’être authentifié, s’apparente à la littérature d’Aqmi. «Un groupe de lions de Kairouan est parti pour couper la tête du criminel Lotfi Ben Jeddou dans la région de Kasserine, et Dieu leur a permis de tuer un nombre de ses gardes personnels et d’en blesser d’autres et de leur prendre leurs armes», est-il écrit dans le communiqué qui ajoute que «si ce criminel l’a échappé belle cette fois, il n’en réchappera pas la prochaine». Il y a là menace de récidive contre le ministre de l’Intérieur tunisien mais aussi l’annonce d’autres attentats en Tunisie.
Le ministère de l'Intérieur tunisien n’a pas réagi vendredi au communiqué. En revanche, il a indiqué pourchasser depuis la nuit un groupe terroriste dans la région de Jendouba, au nord-ouest de la Tunisie, une zone non loin de l'Algérie. Selon le ministère, deux combattants ont été tués et l'opération se poursuivait vendredi matin. Pour rappel, dans la nuit du 27 au 28 mai dernier, un groupe terroriste a attaqué le domicile familial du ministre de l’Intérieur tunisien. Au moment de l’attentat, le ministre était absent. Quatre policiers ont péri dans l’attaque. Depuis 2011, la Tunisie est la cible d’attentats terroristes plus au moins sanglants. Mais c’est la première fois depuis qu’Aqmi en revendique la paternité. Outre l’attentat manqué contre Jeddou, l’organisation terroriste s’attribue aussi les attentats du mont Chaâmbi où des groupes qu’elle dit lui appartenir se sont réfugiés. «L'armée tunisienne a mené des opérations militaires contre nos militants du mont Chaâmbi, ce qui a obligé les lions de l'islam à frapper une colonne militaire», a indiqué Aqmi dans son communiqué. Plus d'une vingtaine de militaires et gendarmes ont été tués depuis décembre 2012 dans la zone du mont Chaâmbi, à la frontière algérienne, près de Kasserine. Les forces de sécurité tunisiennes ne sont toujours pas parvenues à déloger les groupes terroristes qui se sont repliés dans le mont en question. Aqmi accuse les autorités tunisiennes de livrer la guerre aux islamistes pour plaire aux Etats-Unis, à la France et à l'Algérie. Elle a affirmé, dans son communiqué, que cela se paye cher.
Les autorités tunisiennes ont mené des opérations d’arrestations dans les milieux islamistes et ont déclaré l’organisation Ansar Asharia comme organisation terroriste. En 2013, des assassinats politiques ont été commis et plusieurs attaques ont ciblé les forces de l’ordre tunisiennes.
S. A. I.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site