Samedi 14 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Plaidoyer pour un retour du GIA !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
L’approche algérienne en matière de lutte contre
le terrorisme présentée à l’ONU. En attendant
qu’elle le soit en …

… Algérie !

C’est le principal reproche que je fais à nos dirigeants bien-aimés. Ils ne se lâchent pas assez. Ils restent timorés. Ils hésitent trop. Ils atermoient. Ils n’y vont pas franco. Prenez cette histoire du retour du FIS. Ça ne devrait plus faire débat, la cause étant entendue, empaquetée, pesée et vendue à qui de droit. Ce qui me chagrine, c’est que le Palais n’avance pas plus vite vers ses objectifs, ne soit pas plus hardi dans sa démarche. De quoi aurait-il peur, bon Dieu ? Il n’est plus du tout de mauvais ton, voire même scandaleux de ré-accueillir le FIS dans les cénacles, de l’embrasser goulûment et de jouer avec lui de manière gourmande à «Je te tiens tu me tiens par la barbichette, le premier qui…». Que le palais s’enhardisse alors ! Qu’il n’hésite pas une seconde à enclencher la phase II. Celle du retour du GIA et de sa réhabilitation. A voir le bruit feutré que font les pantalons qui tombent au sol en cascade ces dernières heures, je suis sûr que le GIA serait le bienvenu partout, ou presque. Le presque, c’est pour les quelques illuminés heureusement pas très nombreux qui auraient encore une parcelle de mémoire intacte à gérer, les malheureux ! Mais sinon, pour le reste, tout le reste, tous les restes, les banderoles de bienvenue au GIA sont quasiment prêtes. Le tissu est acheté et découpé. Les pots de peinture et les pinceaux n’attendent que leur déflorage. Marhaban ! Un régime dynamique, un pouvoir qui veut démontrer qu’il peut gérer, même immobilisé sur un fauteuil roulant et même amplifié dans ses prises de parole par un micro-enceintes doit pourvoir anticiper, prendre de l’avance et marquer les esprits. En ce sens, le retour du GIA ne doit surtout pas être considéré comme une fin en soi, l’ultime étape d’un processus courageux. Que non ! Dans ce genre de sillons rouge-sang, on doit pouvoir creuser plus profond. Le FIDA ! Quelqu’un a pensé au FIDA et à ses valeureux intellectuels combattants ? Non, bien sûr ! C’est un tort, messieurs du Palais. Réhabilitez aussi le FIDA. Faites qu’il revienne pour qu’il puisse, à son tour, se faire boussbousser dans les milieux qui comptent. Le MIA, aussi. Et je ne parle même pas de l’AIS qui, elle, a déjà été au gouvernement. Du courage, de l’initiative, que diable ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Au vu des premiers matches, pensez-vous que le niveau du Mondial 2014 de football sera meilleur que celui de 2010 en Afrique du Sud ?
Oui: 65,25%
Non: 27,76%
Sans opinion : 6,99%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site