Samedi 21 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Contribution
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
La preuve par quatre


Par Maâmar Farah
En 1992, nous arrêtions notre beau bébé, Match, l’un des premiers quotidiens sportifs algériens, faute de moyens. Quand on n’a pas de quoi payer l’imprimerie et que la publicité n’arrive pas, on ne force pas le destin. On s’arrête dignement et on n’accuse pas les autres.
Personne n’a levé le petit doigt pour secourir ce journal mort depuis 22 ans. Une année plus tard, un autre bambin du Soir périssait dans ses premiers cris : Le Journal, un magnifique quotidien ayant réuni quelques anciens d’Algérie Actualités. Pas assez de ventes et pas assez de pub. Nous nous faisons hara-kiri et nous n’incriminons personne. Nous assumons dignement. Plus tard, notre cher Journal de Kabylie sera forcé de s’arrêter. L’intendance ne suit pas. Commercialement, l’affaire ne tourne pas et il faut savoir s’arrêter. Nous ne crions pas au «complot» ! Nouveau flop : Confidences. Ce bimensuel avait beaucoup de succès mais, au rythme de deux parutions par mois, les recettes étaient maigres et la pub inexistante. Il faut savoir quitter la table…
Quatre naufrages assumés intégralement par les actionnaires du Soir qui n’ont jamais incriminé les imprimeurs ou l’agence nationale de publicité, ni «politiser» une affaire purement commerciale. Les «pistonnés» de la presse, ces génies qui ont créé des réceptacles pour des tonnes d’annonces publiques, sans lecteurs, ni professionnalisme, doivent savoir que tout a une fin… «Vive Bouteflika !» devrait cesser d'être ce sésame qui ouvre automatiquement les vannes de la publicité !
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site