Dimanche 22 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
3 soldats et nous et nous et nous


Par Maâmar Farah
Le 14 juillet 2014, l’armée algérienne est – enfin ! – invitée au traditionnel défilé des Champs-Elysées. Certains Français nostalgiques, des anciens de l’OAS, des harkis, des partis d’extrême droite crient au scandale. Juste parce que ce sont les troupes algériennes ! J’ai dit : troupes ? Il s’agit en fait de trois soldats, une présence très symbolique !
Et puis, franchement, ce que j’ai hâte de voir, ce n’est pas trois caporaux esseulés là-bas mais des milliers de soldats bien de chez nous, avenue de l’ALN, pour le grand rendez-vous militaire qui coïncidait avec la fête nationale. Non, qu’ils ont dit, c’est du «militarisme» ! Non qu’ils disent à beaucoup de choses qui faisaient notre fierté ! Non ! L’armée n’ira pas nettoyer les poches des Talibans au Nord-Mali ! Par contre, on va privilégier le dialogue ; le Mujao est crédible… tellement crédible qu’il file à l’anglaise vers Bamako ! Et c’est l’armée de l’ex-pays colonisateur qui fait le boulot. Non, on n’est pas concerné : notre rôle, c’est de surveiller nos frontières. Ils ont dû descendre d’une soucoupe volante, les Martiens de Tiguentourine !
Alors, puisqu’il n’y aura pas de parade ici, faisons de la figuration là-bas. Ce «là-bas» qui fait des miracles côté Val-de-Grâce, booste l’immobilier de Saâdani et donne un teint un peu bleu aux Verts…
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site